Rise & Shine
Windows Xbox One

Il y a des jeux dont on tombe amoureux au premier regard et Rise & Shine fait clairement partie de cette catégorie. Avec des influences revendiquées du côté d’Another World, Gunstar Heroes et Metal Slug, j’attendais ce jeu avec impatience ! Après trois titres sortis sur mobile, Super Awesome Hyper Dimensional Mega Team (ce nom <3) a décidé de se lancer dans la production d’un jeu plus ambitieux sur PC et consoles : Rise & Shine.



Gamearth, cette planète presque paisible

L’histoire commence de façon tragique. La planète Gamearth est attaquée par les Grunts, des guerriers venus de la planète Nexgen avec qui nous étions pourtant en paix depuis de nombreuses années. On incarne Rise, un jeune garçon qui ne comprend pas trop ce qui se passe, mais qui tente de fuir la guerre et survivre. Très rapidement, on croisera le chemin du guerrier légendaire qui, juste avant de mourir, nous donnera Shine, un pistolet magique permettant de revenir à la vie en cas de mort et surtout de lutter contre les envahisseurs. Le but est alors simple, se rendre chez le Roi pour lui faire un rapport sur la situation et lui demander quoi faire pour sauver Gamearth.

Le jeu est tout simplement magnifique. Tous les éléments dessinés à la main se superposent pour créer des décors très variés fourmillant de détails (petits animaux évoluant librement, nuages dérivant au loin, flammes, etc.). J’ai eu un peu peur que ce soit trop chargé, mais les éléments importants restent suffisamment visibles pour ne pas que ça pose problème (sauf à un moment mais bon, on ne va pas pinailler). Rise & Shine est bourré de références à d’autres titres (j’ai supporté mais je sais que certains craqueront au bout de 10 min) : Mario, Metal Gear, Zelda, Metal Slug, Evangelion ou même Akira, je vous conseille de jouer à relever tous les clins d’oeil durant votre aventure, ça vous évitera de vous énerver en vous disant que le jeu n’a pas d’âme (ce qui est malheureusement assez vrai).



Mais… ça avait l’air si mignon

Rise répond bien aux commandes, il peut se déplacer librement, possède un double saut dès le départ, un dash, ainsi que la capacité de se mettre à couvert derrière des rochers et autres éléments de décor. Croyez-moi, cette dernière capacité va vous servir car le jeu est relativement difficile. Derrière son apparence très mignonne se cache en fait un titre exigeant et plutôt violent (têtes qui explosent, gerbes de sang…).

Heureusement, grâce à Shine vous devriez réussir à vous tirer de tous les mauvais pas. Au fil de l’aventure, vous récupérerez des capacités supplémentaires pour votre pistolet : balles électriques efficaces contre les robots, balles explosives et balles téléguidées. Ces dernières serviront souvent à résoudre des puzzles pour activer des portes ou éliminer des cibles a priori inaccessibles.

Les zones traversées apportent chacune leur lot de surprises (niveau dans le noir, un stage typé shoot’em up, etc.). Si on ne retrouve pas la frénésie d’un Metal Slug, Rise & Shine est tout de même bourré de scènes d’action et on ne s’ennuie pas une seule seconde en y jouant. Mais c’est là qu’est mon principal regret, j’ai bouclé l’aventure en deux heures. Alors je n’ai évidemment pas trouvé tous les bonus cachés, mais j’en aurais vraiment voulu plus !


Derrière une 2D mignonne à tomber par terre se cache en fait un titre très violent et exigeant. Les graphismes dessinés à la main sont magnifiques mais les têtes et les gerbes de sang fusent. Les scènes d’action s’enchaînent sans temps mort et il est jouissif de se mettre à l’abri derrière un rocher pour surgir et pulvériser tout ce qui se trouve à l’écran puis de replonger immédiatement à couvert pour éviter une pluie de balles. Les environnements sont variés et quelques puzzles viennent agrémenter l’aventure et utiliser pleinement toutes les capacités de Shine, notre pistolet magique. Le jeu est une réussite, ce n’est pas le jeu de l’année mais j’ai pris plaisir à y jouer. Je regrette par contre son manque de personnalité et sa durée de vie, 2h pour en venir à bout est un peu court, même si j’y rejouerai sûrement pour essayer de récolter tous les bonus cachés ou même tenter le mode iron man consistant à boucler l’aventure en une seule vie.


Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.