Macrotis : A Mother’s Journey

L’Indie Game Arena était toujours présente cette année à la Gamescom. Ce “coin indé” grandissant chaque année en zone publique, fait venir de plus en plus de monde, autant de créateurs que de curieux. J’ai pris mon courage à deux main pour aller y faire un tour et comme prévu, quasiment toutes les stations de jeux étaient prise d’assaut. Je ne ferai pas de commentaire sur l’agencement du booth… mais il était quand même sacrément pourri. Un tout petit stand au milieu des autres était enfin libre et les créateurs m’ont gentiment proposé de jouer à leur jeu : Macrotis, le voyage d’une mère.

Dans ce puzzle-plateformer, vous incarnez une petite souris qui a perdu ses enfants pendant les intempéries. Il va donc falloir tous les retrouver, en explorant un monde inconnu en 2.5D, et en résolvant les énigmes pour continuer à avancer. Un concept classique, qui fonctionne toujours pour les amoureux du genre. La souris a tout de même des capacités spéciales pour avancer dans l’aventure. Par exemple, elle est capable de prendre une “forme spirituelle” afin de franchir des obstacles et débloquer le passage pour sa forme physique. Macrotis est le tout premier de Proud Dinosaurs, un studio Turc où les membres ne viennent pas tous de l’industrie du jeu vidéo. On voit assez peu de jeux Turcs arriver jusqu’à nous, c’est donc l’occasion avec Macrotis de nous montrer ce qu’ils savent faire.

LeenUyth

Gentille, douce et délicate dans une autre vie. Née avec une manette de Master System II dans les mains, j'ai aujourd'hui moins le temps de jouer et me consacre surtout aux jeux d'arcades pour péter un max de rotules rapidement. Et comme j'écris pas beaucoup et que personne d'autre ne veut le faire, je montre souvent ma sale tronche pour les interviews vidéos.

LeenUyth

LeenUyth

Gentille, douce et délicate dans une autre vie. Née avec une manette de Master System II dans les mains, j'ai aujourd'hui moins le temps de jouer et me consacre surtout aux jeux d'arcades pour péter un max de rotules rapidement. Et comme j'écris pas beaucoup et que personne d'autre ne veut le faire, je montre souvent ma sale tronche pour les interviews vidéos.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.