Le Pixel Kit de Kano

C’est la faute à Vasquaal ! Innocemment il me prévient sur notre Slack de Game Side Story que Kano existe et propose de quoi faire coder les gamins de façon intelligente. Alors forcément je craque, je fonce, je découvre. Et grand bien m’en fasse, puisque grâce à lui et à ma curiosité, je vais pouvoir vous dire tout ce que je pense de ce Pixel Kit, le produit « phare » de la marque.


La marche à suivre

En ouvrant la boite on découvre un contenu assez pauvre. C’est étonnant : on ne s’attendais pas non plus à devoir souder des transistors, mais tout de même. Mais cette idée de construction simple, c’est sans aucun doute pour attirer les enfants vers ce qui peut paraître moins abordable : le code. On suit donc un petit manuel très bien conçu qui donne la marche à suivre à l’enfant : on emboite la plaque électronique dans un petit boitier en plastique transparent après y avoir bien inséré les boutons et c’est déjà parti pour le show. C’est rapide, simple, efficace et vraiment amusant pour les plus jeunes, même si cela manque de « réelle » création ou impression de création.


Codons joyeusement !

L’intérêt principal, c’est le code. On télécharge le logiciel et là, il va falloir un parent pour nous aiguiller. Ensuite, on connecte le boitier au logiciel et c’est parti pour l’apprentissage. Sur le site officiel, plusieurs leçons sont proposées et ont de très bons points positifs : elles sont courtes donc pas du tout ennuyantes, le risque d’abandon en cas de mauvaise compréhension est donc assez minime. Mais aussi et surtout, elles récompensent le codeur avec quelques mignonnes petites médailles de réussite pour donner envie à l’enfant de progresser et d’aller toujours plus loin. C’est classique mais intelligent, même si certains parents (et on les comprend) préfèreraient ne pas avoir cette obligation de récompense en fin de leçon. C’est une façon louable de voir les choses dans l’apprentissage de son enfant. Pour vous, chers parents concernés, il va falloir mettre le pied à l’étrier et lui proposer vos propres leçons.

Des blocs à poser, à classer, à imbriquer les uns des autres : le code est ultra-simple à comprendre et le code couleur global des différentes fonctionnalités rend les choses très claires. Non, vraiment, Kano fait ça très bien en réutilisant ce qui se fait déjà beaucoup dans le milieu de l’accessibilité au code pour tous. On ne peut que saluer cette interface très facile d’accès.

En clair, ce Kano Pixel Kit n’a finalement que deux défauts : c’est de ne pas encore être en Français (ou alors, on n’a pas trouvé) et surtout d’obliger les enfants à être inventifs. Sans cela, ils en verront vite la limite et n’auront qu’un petit gadget qui fait de la lumière. Mais finalement, est-ce que cette phrase ne serait pas un avis un peu trop adulte de ma part ? Est-ce que ce n’est pas ce genre de petits blocs de lumière à coder qui rendront les enfants plus inventifs que je ne le suis ? En tous les cas, cette première découverte d’un article KANO fut assez étonnante. On valide ! Après, cela reste un objet à 90 €, donc autant être surs que votre ou vos enfants s’en serviront réellement.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.