Gem Crash
Nintendo Switch

Un jeu de gemmes à casser sur une console portable qui a le vent en poupe, bah voyons ! On me l’a fait pas à moi, je sais très bien que ce sera une énième copie d’un jeu populaire, avec plus ou moins de talent derrière.

Deux heures de jeu plus tard, j’ai augmenté mes stats au Niveau 37 et Gem Crash est devenu un véritable compagnon de route (et de toilettes, il ne faut pas le cacher). L’idée est toute bête : des balles évoluent et frappent des gemmes dans un environnement encerclé de murs que vous pouvez faire tourner, à gauche ou à droite, pour tenter d’amener ces balles ou bon vous semble via les différents rebonds possibles. C’est juste ça : bouger de gauche à droite et tenter de casser du gros diamant, de réaliser des bonus et de faire un maximum de score en moins d’une minute.

Au fur et a mesure des parties, on débloque de nouveau niveaux (seulement 5) aux caractéristiques différentes, mais aussi des améliorations de statistiques permettant aux balles d’être plus nombreuses, d’exploser lors des phases bonus, d’avoir un plus fort pouvoir de pénétration, etc. Et c’est assez addictif pour être joué.

Malheureusement vite répétitif et assez nul en termes de gameplay pur (difficile d’y trouver une vraie stratégie avec si peu de commandes sur les balles), Gem Crash est un passe-temps de qualité qui se fait presque tout seul. On n’est pas loin de l’Idle Game.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.