Tick Tock: A Tale for Two

Tick Tock: A Tale for Two

C’est à l’occasion de l’Indiecade Europe 2017 que vous avions pu prendre contact pour la première fois avec Tick Tock: A Tale for Two, première production des deux jeunes femmes se cachant derrière le studio Other Tales Interactive. Le jeu ne nous mets pas dans la peau d’un “enquêteur” mais de deux, qui devront s’entraider afin de découvrir le mystère quand à la disparition de la fille de l’horloger d’un petit village.

Fait particulier, en plus d’être obligatoirement jouable en coopération, le jeu est purement offline. À aucun moment les interactions d’un des deux joueurs impactera directement la partie du second. Par contre, afin de résoudre les énigmes proposées par le jeu, vous devrez communiquer avec votre partenaire, qu’ils soit sur PC ou tablette. Si les énigmes en elles mêmes ne sont pas particulièrement difficiles ou innovantes, le challenge viendra évidemment de la bonne (et surtout mauvaise) communication entre les deux joueurs. Car si le village se présentera de manière identique pour chacun des participants (les mêmes maisons ou monuments aux mêmes endroits) ce qui se trouvera en chaque lieux sera différent.

On trouve ici les indices de résolution du puzzle de notre camarade de jeu au même endroit, donc dans la même maison, où il devra effectuer des actions que nous lui dicteront. Au fur et à mesure de la résolution de puzzles individuels, nécessitant toujours l’aide de l’autre joueur, arrive à la fin un puzzle global, où chacun aura une moitié de la solution. Le jeu demandera de l’observation, du calme pour décrire ce que l’on voit de la manière la plus compréhensible possible et un niveau d’anglais (ou de danois) suffisamment correct (il y a plusieurs puzzles basés sur du texte) pour espérer venir à bout de cette petite aventure coopération, avec un plot twist final très chouette, où l’on apprécia la conclusion (le cas de Vasquaal qui m’a accompagné) ou pas du tout (mon cas).

Il suffit de se munir de deux jeux, deux tablettes ou PC, un logiciel de communication (être dans la même pièce serait une manière bien trop tentante de tricher en regardant l’écran de son compagnon de jeu) et ne nous voilons pas la face, d’un peu de mauvaise foi !

Laisser un commentaire