Rapide Critique

Snooker 19

Développeur : Lab42 Games

Date de Sortie : 17 avril 2019 – Prix : 35 €

Quand Skywilly m’a refilé un code pour Snooker 19, je lui ai répondu que je n’avais pas joué à un jeu de billard depuis windows 95 (et c’est vrai). Mais j’ai beaucoup trainé les bars et pas mal joué au billard, alors je me suis dit “Allons-y, ça sera rigolo” Finalement, ça ne l’était pas.

Snooker 19, ce n’est pas un jeu de billard, c’est un jeu de Snooker, une version du billard qu’on ne trouve dans aucun bistrot de Bourgogne (et dieu sait que j’en ai éclusé) et très certainement pas très répandu dans le reste de l’hexagone non plus. Heureusement le tutoriel est là ! Ah bah non en fait, il résume vite fait les contrôles (pas forcément les plus logiques du monde en plus) mais pour les règles du jeu, vous aurez droit à un bon vieux pavé de texte incompréhensible. Après 2 parties à ne pas comprendre pourquoi je perdais, direction Wikipédia pour une explication, et ensuite c’était beaucoup mieux… Ah en fait non. Même avec les règles sous le nez on n’y comprend rien.

Pour les quelques fans de Snooker qui pourraient nous lire, au delà des règles, le jeu offre des très bons points et des très mauvais. La spatialisation du son est assez (géniale), rarement un jeu n’a autant exploiter mon 5.1. Les menus sont léchés et fins avec des photos de joueurs pros qui ne sourient jamais (on déconne pas dans le Snooker attention) en HD pas vilaine du tout. Par contre, le jeu en lui-même est assez moche (pas étonnant qu’aucune image du kit press ne présente des captures d’écran in-game). L’habillage sonore est quasi inexistant, et le tout est mal traduit (les derniers blocs textes du tutoriel sont en anglais).

Bref, Snooker 19 c’est un jeu de commande, fini à la pisse, qu’on tente de vous vendre 35€. Gardez-les donc pour jouer au billard dans un bistrot avec une bière, vous y prendrez bien plus de plaisir.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Chezmoa

Chezmoa

Tous mes articles pour GSS sont sous licence Beerware.

D'autres Critiques

Laisser un commentaire