Lectures

Écrire sur Halo actuellement, c’est plutôt intéressant. Bungie n’est plus le papa de sa franchise et 343 Industries a le vent en poupe surtout depuis le dernier Trailer de l’E3 2019 concernant le prochain épisode du Master Chief et la sortie sur PC de la version Anniversary.

L’auteur revient donc avec beaucoup de précisions sur la genèse de Bungie, de Halo et toutes ses pérégrinations jusqu’à Halo Reach. Le style est fluide et précis, manque clairement de personnalité et fait dans l’encyclopédique “amical”, sans trop de pavés de textes indigestes. Mais clairement, l’aventure Bungie est racontée sous la forme d’une épopée véritable et c’est passionnant à bien des points.

Bungie et Mac, la grande histoire d’amour qui les mènera à présenter Halo à une conférence Macintosh alors que Steve Jobs n’aime pas le jeu vidéo. Les différents rapports compliqués avec Microsoft et sa gestion de projet particulière mais surtout, les caractères bien trempés de chez Bungie et les différents conflits en interne ne sont pas oubliés. Le crunch ? Bien sur qu’on en parle et ce livre est là aussi pour expliquer du concret, prouvant comment on peut tomber dans le piège.

Ce qui transparaît avant tout de cet ouvrage, c’est l’amour de l’auteur pour la franchise. Loïc “Epyon” Ralet est connu pour être très fan de ce que fait Bungie mais je ne connaissais pas le monsieur davantage que lors de ses apparitions sur jeuxvideo.com. Avoir découvert sa passion après la lecture de son livre m’a clairement encouragé à conclure ce petit texte par cette phrase beaucoup trop utilisée : c’est un livre de passionné, accessible à tous.

On y parle Amy Henning et vol de franchise, on discute d’un moteur unique affublé à un jeu populaire sans que l’équipe de développement n’ait réellement eu son mot à dire. On parle d’un temps PlayStation ou ce qui fonctionnait devait être produit à la chaîne et ou déjà, les principes de jeux vidéo qualitatifs n’étaient pas toujours une priorité. La saga Legacy of Kain et surtout Soul Reaver, c’est ce que propose de découvrir l’auteur dans cet ouvrage particulier.

En totale opposition au livre dédié à Halo, ce “Entre deux mondes” est aussi “Entre deux styles”. On a la pure volonté de raconter une histoire, celle de la saga Legacy of Kain, mais l’auteur s’offre aussi complètement au récit en racontant cela comme s’il était en train de vous le raconter en face à face, en représentation scénique d’exception qui ne s’arrête jamais de mettre du sien dans ce qu’il raconte. Ce qui nous donne un ouvrage loin d’être encyclopédique, surtout très personnel avec une volonté évidente de partager, faire découvrir et ne pas oublier de relancer de l’intérêt pour une franchise vieille et malheureusement désuète, qui a pourtant fait rêver de nombreux.ses joueu.rs.ses.

La saga Legacy of Kain est donc à conseiller uniquement si vous êtes du genre à vous captiver pour une vision d’auteur plutôt que pour l’histoire elle même. Sans le style de Raphaël Lucas, ce récit serait finalement beaucoup moins intéressant.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Critiques

Laisser un commentaire