young souls

Preview Jouable : Oui – Vu chez : Dotemu – Date de Sortie : Inconnue

Découvert l’an dernier sur ce même stand Dotemu, Young Souls était à nouveau jouable. Derrière une Direction Artistique aux petits oignons, les développeurs souhaitaient cette année nous expliquer plus en profondeur les mécanismes du jeu en lui-même.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Les jumeaux redoutent l'averse.

Jenn et Tristan sont 2 jeunes adolescents orphelins, que le vieil homme qui habite au bout de la ville a recueilli. Plutôt mal intégrés au reste de la ville, ils sont un peu les ados rebelles incompris qui squattent en bas de chez vous. Ce que les habitants ne savent pas en revanche c’est que les jumeaux (enfin des faux jumeaux du coup) ont découvert un passage vers un autre monde sous le leur, celui des gobelins. 

Vous incarnez ces djeun’s (de préférence en coopération locale) et passez la journée à explorer la ville, et à faire du shopping pour vous préparer à la nuit, quand vous descendez dans le monde des gobelins pour les affronter. Votre équipement se fait donc à base de sneakers et de fringues à vous payez à la boutique de la ville. Et comme le disent les développeurs, ce qu’il y a de pratique avec les jumeaux c’est qu’ils peuvent facilement se saper avec les mêmes frusques (vous avez vu, je parle le vieux djeun’s). Les phases de journées sont assez colorés (les screenshots disponibles ne rendent malheureusement pas honneur à cette qualité) et la ville semble assez vivante d’après ce que la démo présentait. 

Une fois la phase de journée terminée, il ne sera plus possible de modifier son équipement ou son personnage, et la séquence de nuit, constituée de combats dans le monde des gobelins pourra commencer. Au niveau gameplay on retrouve un beat them all, assez réactif et dynamique qui colle bien avec l’ambiance générale du jeu.

 

Bien plus qu'un simple Beat them' all, c'est tout un système d'évolution des personnages et de l'équipement qui apporte une vraie mécanique de RPG au jeu. Si la direction artistique est magnifique (je vous invite vraiment à regarder le trailer), le jeu se cachant derrière se veut vraiment complet et les développeurs travaillent à proposer un titre qui soit beau mais pas seulement. On attend avec impatience la version finale de la petite équipe française, pour vérifier si le titre sera à la hauteur de ses promesses.

Chezmoa

Chezmoa

Tous mes articles pour GSS sont sous licence Beerware.

D'autres Previews

Laisser un commentaire