Rapide Critique

Jenny Leclue - Detectivu

Développeur / Éditeur : Mografi

Date de Sortie : 19 Septembre 2019 – Prix : 18,99 €

Présent dans le panorama vidéoludique depuis de  nombreuses années, Mografi a pris tout le monde par surprise en annonçant la date de sortie de Jenny Leclue moins d’une semaine avant sa sortie, pour correspondre à la sortie de l’Apple Arcade. On était impatient de découvrir les aventures de Jenny tellement tout les trailers et screenshots distillés au fil des années nous ont vendu un jeu à la direction artistique incroyable, à l’humour subtil et jamais potache. Et à notre grande surprise, c’est effectivement ce que le jeu propose. Par contre, ce qu’on n’avait pas vu venir, c’était sa longueur (comptez plus de dix heures pour terminer le jeu) mais aussi sa mise en scène.

Jenny Leclue est l’héroïne d’une série de livres vieille de plus de 30 ans. Son auteur, sous la pression de son éditeur, va devoir revoir sa formule sous peine de ne pas voir la nouvelle aventure de notre détective en herbe être publiée. Cela permet au studio de mettre en scène les aventures de Jenny de manière très textuelles, en insérant directement les écrit de l’auteur dans les décors, mais aussi toutes les phases d’enquêtes de Jenny. Mention spéciale à la phase d’interrogatoire qui est incroyable et qui permettra au jeu de décoller. Car Jenny Leclue se mérite.

Les deux premières heures sont d’une lenteur incroyable, ne servant qu’à mettre en place les différentes mécaniques de gameplay (principalement la résolution d’enquête en reliant les divers éléments entre eux) et les personnages, sans comprendre vers quoi va le jeu. En plus de son humour incroyable, le jeu propose aussi des moments plus durs, que cela soit les phases où l’on voit l’auteur subissant continuellement la pression pour répondre aux envies de son éditeur allant jusqu’à corrompre la vision qu’à celui-ci des aventures de Jenny, où celles où notre héroïne se trouve face à une situation d’affaires pour adulte et non abordable à une apprentie détective.

Si on oublie les quelques bugs (la caméra qui se perd, obligeant à recharger le jeu), ainsi que la fin assez nullissime, Jenny Leclue est un grand jeu qui a mérité son attente.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Crim

Crim

Intégriste gaucher depuis 1983. Les cailloux: GOTY des armes depuis 2013.

D'autres Critiques

Laisser un commentaire