Rapide Critique

Flowscape

DĂ©veloppeur : Pixel Forest Game – Éditeur : Pixel Forest Game
Date de Sortie : 15 AoĂ»t 2019 – Prix : 12;49 €

La photographie dans les jeux vidéo a fait depuis quelque temps son petit bonhomme de chemin dans l’esprit des développeurs, intégrant de plus en plus un mode dédié dans leurs jeux à cette expression créative de leur public. Flowscape pousse un peu plus loin cette philosophie en étant ce que l’on pourrait appeler un simulateur de mode photo vidéo-ludique.

Une définition un brin barbare pour décrire un jeu qui n’en est pas vraiment un au sens classique du terme, mais plutôt une application de création numérique. Son interface fonctionne de manière très similaire à celle d’un city builder comme Sim City, puisqu’il s’agira de construire un décor avec les outils mis à notre disposition, et, de choisir un angle de vue avant de prendre une capture d’écran du bout des doigts. Vu sous cet angle, son concept semble assez simple et direct dans son approche.

Et il l’est pour sa majeure partie ce qui ne l’empêche en rien de souffrir de nombreux petits défauts qui viennent très vite s’agglomérer comme autant de mauvais points. Tout d’abord sa maniabilité est perfectible : supprimer un élément du décor est chose imprécise, se déplacer dans l’environnement fastidieux et tout sauf intuitif… Ce qui empêche de prendre vraiment plaisir dans la construction de notre tableau numérique. Flowscape est loin d’être un modèle d’ergonomie et se trouve difficile à manipuler.

Il y a ensuite son contenu en tant que tel. A l’heure actuelle, Flowscape n’offre pas une très grande variété dans ses choix esthétiques qui se limitent pour la majeure partie au féodal européen ou asiatique, avec de la faune et de la flore pour compléter le tout. L’élément humain est quant à lui aux abonnés absents. Ce manque de variété fait qu’on en a vite fait le tour, d’autant plus qu’en matière de terrain, ce n’est guère mieux. On est ainsi très loin d’un Sim City ou d’un City Skylines quand il s’agit d’en modifier la topologie.

On reste donc très limité dans notre champ d’action et on finit par très vite tourner en rond de par son manque de variété. Qui plus est, la qualité de ses assets (éléments de décor) est relativement faible que cela soit en termes de textures ou de modélisation. Pour une application ludique portant sur la photographie de lieux numériques, c’est assez décevant sachant que la qualité ne soit pas au plus haut niveau.

Rien n’empêche Flowscape d’évoluer, les jeux vidéo n’étant désormais plus figés dans le temps, continuant parfois d’évoluer bien au-delà de leur date de sortie initiale. En attendant, il peine à faire vraiment mieux que le mode photo de certains jeux comme Horizon : Zero Dawn, Spiderman PS4, God of War, les derniers Assassin’s Creed et tant d’autres vu la popularité de ce genre de fonction.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Vasquaal

Vasquaal

D'autres Critiques

Laisser un commentaire