Preview

Not for Broadcast

Développeur : NotGames – Éditeur : TinyBuild – Accès Anticipé : 30 Janvier 2020

Non, vous n’êtes pas dans les années 90 et ce n’est pas un de ses étranges jeux en FMV façon Spycraft qui transforme un simple jeu de recherche et d’enquête en véritable film interactif. Not for Broadcast c’est une idée riche et pourtant pas nouvelle qui parvient cependant à proposer une vraie expérience de mise en scène et de mise en abime. Et pourtant, il n’a rien de bien réaliste…

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Direct dans 3...2...

Vous êtes le balayeur de ce studio de télévision créé dans les années 80, dans une dystopie complètement folle en proie à de l’extrémisme aux portes de la victoire électorale. Soudain, un coup de fil : le chargé du lieu vous donne les clés parce qu’il a d’autres chats à fouetter et vacances au soleil à prendre. Ce n’est pas simple, dit-il : quelques boutons à appuyer, quelques poussoirs à forcer et un peu de maitrise du rythme et du timing suffiront à faire de vous le meilleur technicien de cette chaîne d’information en direct. 

Vous mettez quelques cassettes VHS de publicités dans les trois lecteurs associés pour les coupures entre deux sujets, puis c’est le temps du direct. Au bon timing, vous placez votre infâme présentateur phare au centre de l’attention. Quatre écrans pour quatre propositions de direct sont affichés sur votre poste de commande, en plus de deux larges diffusions : le direct, mais surtout le différé qui permet de mieux contrôler ce bazar que vous espérerez rapidement gérer d’une main de maître.

Dès les premières minutes de jeu, la prestation des acteurs est bluffante. Le décor, l’ambiance, rien ne fait très réel mais ces nombreux personnages crèvent l’écran de par l’exagération de tout ce qui les constitue : leur sujet, leurs échanges, que vous allez devoir gérer pour faire plaisir à l’audience représentée par une barre allant du rouge au vert au-dessus de votre poste de contrôle. Rapidement, on se prête à un jeu de timing loin d’être simple, surtout quand il s’agit de bien gérer une discussion à quatre têtes ou gérer une prestation chantée qui demande du rythme et du dynamisme. Car il faut le préciser : les situations sont souvent abracadabrantesques. Et c’est ainsi qu’elles raisonnent le plus avec notre société actuelle et bien réelle, pour sa part.

Plus d'une année d'accès anticipé

Not for Broadcast n’est pas exempt de défauts, loin de là, mais ceux-ci pourront être corrigés pendant ce grand laps de temps entre la sortie en Accès Anticipé et la sortie finale prévue pour l’été 2021. D’ici là, il va falloir corriger la difficulté de certaines mécaniques qui sont soit trop précises, soit trop mal expliquées et nécessitent de perdre (et recommencer 45 minutes de direct) pour bien en comprendre les ficelles. Beaucoup n’auront pas le courage de recommencer, encore et encore, les mêmes scènes d’interview. Mais c’est un peu le cœur du jeu, finalement.

Reste que les idées sont adorables avec ce look très vieillot, voir crado par moment. L’impression de diriger un studio de télévision sans argent, coincé entre deux immeubles vétustes, dans un environnement social absolument abject, est très présent. Imaginez vous fouiller un carton de vieilles VHS poussièreuses dans une cave moite et vous aurez un peu cette impression malaisante et dérangeante, ressentie lorsqu’on met les pieds dans ce jeu à la réalisation si particulière. Ajoutez à cela une traduction française plutôt correcte et en constante amélioration.

Est-ce qu’il faut se procurer l’Accès Anticipé ? Les développeurs ont déjà terminé plusieurs journées de direct et comptent en ajouter au fur et a mesure du temps, ce qui donne un petit cachet “épisodique” à un titre qui se picore de temps en temps, un direct ou deux à la fois. Par conséquent, ce mode de financement et de mise à disposition des joueurs pourrait bien être aussi le meilleur moyen d’en profiter. À vous de voir comment vous voulez en profiter : au fil du temps, ou d’un coup d’un seul. Mais sachez que cette preview a été réalisée en trois sessions séparées de quelques jours qui ont permis de repenser au jeu, d’avoir cette réelle envie d’y retourner pour jouer avec les boutons dans tous les sens et d’en apercevoir les conséquences à l’écran.

Car oui, il faut aussi le dire sans trop spoiler : l’idée derrière Not for Broadcast, c’est de montrer les conséquences de nos actes sur la société. Mettre en avant une photo négative du parti en tête des sondages aura-t-il une répercussion sur les informations du jour d’après ? Et pour savoir ce qu’il s’est passé pendant les publicités, en coulisses, vous pouvez même revoir les rushes de la diffusion une fois une journée terminée. Ils ont pensé à tout et nous, on pense franchement y retourner très vite.

Des prises de vues réelles nous reviennent dans un jeu au concept malicieux et surprenant auquel on ne croit absolument pas sur le papier, mais qui parvient très vite à nous convaincre de son efficacité une fois devant notre tableau de contrôle. Il y a encore beaucoup de défauts à corriger, des problèmes de rythme, une vraie démonstration d'actions qui ont de réelles conséquences sur la suite de l'histoire mais en l'état, le concept fonctionne déjà très bien. Affaire à suivre, à vous les studios.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Previews

Laisser un commentaire