Rapide Critique

Murder by Numbers

Développeur : Mediatonic – Éditeur : The Irregular Corporation
Date de Sortie : 6 mars 2020 – Prix : 12,49 €

Passionné de Picross, j’ai attendu avec beaucoup d’impatience la venue de ce qui semblait être un mélange de Phoenix Wright (coté enquête) et de ce jeu de réflexion si savamment expliqué historiquement dans cette vidéo. L’idée même de rendre encore plus profonde et intéressante la complétion de grilles de Picross m’était franchement enthousiasmante. 

Murder by Numbers c’est l’histoire d’une jeune femme, actrice, dont le rôle principal le plus reconnu est celui d’une détective de soap opéra. Elle fera la rencontre, dès les premières heures de jeu, de SCOUT, un petit robot volant atteint d’amnésie qui ne sait pas d’où il vient et ce qu’il fait dans le coin. Pas le temps de niaiser cependant : un crime va être commis et notre vraie actrice/fausse détective va décider de tirer au clair cette lourde affaire servant de gros tutoriel au jeu.

Pourvu d’une réalisation assez qualitative avec des découpages aux larges bandes blanches pour des personnages évoluant en quelques réactions différentes dans des arrières-plans très inspirés, Murder by Numbers tente donc de nous faire croire à une Visual Novel aux dialogues assez quelconques et aux interactions extrêmement limitées. Ici, vos choix n’auront pas vraiment de conséquences et l’histoire se passera de votre avis sur son déroulé. Seuls les Picross permettent de débloquer des situations.

Malheureusement, coté Picross, c’est le calme plat. Rien de bien original à se mettre sous la dent, du quelconque à tous les niveaux et ce même dans la résolution, les aides proposées pour les nouveaux joueurs et la complétion, se transformant d’ailleurs en un objet totalement hasardeux retrouvés sur des lieux d’enquête qui tenter trop artificiellement de faire le lien entre le puzzle et l’aventure visuelle.

Vous passerez donc votre temps à fouiller, avec un écran de scan assez quelconque, des zones dessinées qui ne représentent en rien vos trouvailles. Vous cliquez sur une échelle ? Vous obtenez un nœud papillon que vous pourrez montrer à vos deux ou trois interlocuteurs de l’affaire pour espérer débloquer un dialogue menant vers la suite de l’aventure. Il n’y a pas d’enquête de la part du joueur, à proprement parlé. On joue surtout à lire des dialogues et à avancer, comme toute visual novel classique, sans malheureusement de vrai génie dans l’écriture.

Ajoutez à cela des Picross bien trop rares et vous obtenez une recette vraiment très particulière, jamais vraiment bien dosée. Les différentes parties du jeu manquent toutes d’ampleur : on n’a jamais assez d’enquête ni jamais trop de Picross. Reste que pour ceux qui découvrent ces deux mondes vidéoludiques, la proposition est intéressante. Murder by Numbers n’est pas un mauvais jeu, il est juste beaucoup trop quelconque et voit ses fesses vidéoludiques entre deux grandes chaises qu’on aurait aimé n’en faire qu’une.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Critiques

Laisser un commentaire