Rapide Critique

Warlander

Développeur : Clock Drive Games – Éditeur : Clock Drive Games
Date de Sortie : 26 Février 2020 – Prix : 14,99 €

Fraichement ressuscité par l’esprit de la forêt avec lequel vous avez scellé un pacte, votre but est d’éliminer tous les envahisseurs de la nature jusqu’à atteindre et abattre leur leader.

Warlander prend la forme d’un roguelite d’action en 3D. A la manière d’un Slay The Spire, vous commencerez par choisir une voie où chaque étape sera signalée par un symbole spécifique : combat, coffre de récompense, amélioration du personnage…

Les combats se veulent techniques avec une localisation des dégâts. Toucher un bras permet de le couper, frapper les jambes a de fortes chances de mettre votre adversaire au sol, etc. C’est réellement un élément à prendre en compte car la plupart de vos adversaires seront partiellement couverts d’une armure, à vous de viser les parties non protégées.

Vous pouvez lancer des attaques légères de gauche à droite ou de droite à gauche, des attaques puissantes verticales, bloquer avec votre bouclier et esquiver avec une roulade. Certains coups adverses seront d’ailleurs imparables, vous le saurez dès que la lame adverse deviendra rouge. Vous pourrez également débloquer de nouvelles capacités par la suite : attaque sautée, tourbillon, etc.

Éliminer les ennemis vous rapportera de l’expérience et des organes que vous pourrez troquer contre des pouvoirs spéciaux. Vigne pour saisir et projeter vos adversaires, échardes à projeter, ainsi que de nombreuses autres choses utiles comme la possibilité de renvoyer les projectiles.

Graphiquement Warlander est très réussi même si le studio a un peu trop forcé sur le bloom. Les environnements évoluent peu à peu pour passer d’une forêt “classique” à une ambiance totalement futuriste.

La difficulté est vraiment élevée et le moindre combat pourra rapidement se terminer par un décès brutal. La mollesse du personnage en est malheureusement la principale raison. Chaque coup est lent et n’interrompt pas les attaques ennemies et il sera donc très fréquent de faire des double touches. Vous apprendrez rapidement à utiliser au maximum vos pouvoirs pour fuir le corps-à-corps, un peu dommage pour un jeu qui se basait justement là-dessus. Autre “souci” il est impossible de verrouiller un adversaire. C’est évidemment pour profiter de la localisation des dégâts mais en jeu il est vraiment pénible de tourner autour d’un adversaire sans le perdre de vue.

L’arbre de compétences est une excellente idée mais il se réinitialise à chaque nouvel essai. Ça ne me dérangeait pas dans Leap of Fate car les bonus étaient placés aléatoirement à chaque partie, il fallait donc s’adapter au mieux. Ce n’est pas le cas ici, vous finirez donc par toujours débloquer les améliorations dans le même ordre.

Dernier regret, le jeu comporte encore de nombreux bugs (ennemis qui restent bloqués dans le décor, freeze du jeu durant quelques secondes, caméra qui devient folle…).

Je ne vais pas vous mentir, je m’attendais à prendre plus de plaisir sur Warlander et je suis même triste pour les développeurs car je suis persuadé qu’en retravaillant les combats le jeu pourrait être très bon. Il ne manque vraiment pas grand-chose car en l’état j’ai déjà eu le sentiment de progresser et de m’améliorer, mais l’ensemble reste trop lent.

C’est d’autant plus dommage que l’enrobage est bon et que le jeu est bourré de bonnes idées (lorsque le personnage élimine un champion il peut absorber son pouvoir pour le déverrouiller pour toutes ses prochaines runs, la possibilité d’utiliser le décor contre ses adversaires et évidemment la localisation des dégâts qui offre des combats expéditifs à la Bushido Blade).

A voir avec le temps, s’ils prennent en compte le retour des joueurs et ont les ressources pour continuer à travailler dessus, peut-être que Warlander deviendra vraiment bon.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

D'autres Critiques

Laisser un commentaire