Rapide Critique

Creature In The Well

Développeur : Flight School Studio – Éditeur : Flight School Studio

Date de Sortie : 6 septembre 2019 – Prix : 12,49 €

“Hack’n slash… flipper… ok je DOIS jouer à Creature in the Well“. Voilà à peu près quelle a été ma réflexion la première fois que j’ai entendu parler du jeu de Flight School Studio.

Nous incarnons un robot-ingénieur, dernier membre de l’unité BOT-C, une équipe chargée d’entretenir un vaste complexe industriel situé au centre d’un désert. Venant juste d’être réactivé, nous ne savons pas ce qu’il s’est passé ces dernières années, nous nous apercevons juste que les machineries sont éteintes, qu’une tempête de sable fait rage à l’extérieur et qu’une étrange créature est maintenant tapie dans les niveaux inférieurs du complexe.

Le jeu est divisé en 8 donjons principaux. Le but est le même à chaque fois, collecter de l’énergie pour déverrouiller les portes et avancer dans la structure pour rétablir un mécanisme.

Le gameplay est assez déroutant au départ. Il faut attirer les billes à soi, attendre qu’elles se chargent et les propulser au loin en frappant dedans. D’ailleurs, plus que le flipper, Creature in the Well m’a surtout fait penser à Arkanoid ou à ce que pourrait donner un mode aventure dans Lethal League.

Certaines pièces proposent des mini-puzzles où vous devrez par exemple activer des cibles dans un ordre précis et/ou en temps limité. Si vous êtes assez attentifs, vous pourrez également découvrir des salles secrètes contenant de quoi augmenter votre puissance de frappe et obtenir de nouvelles armes aux effets variés (visée laser, soin…).

Pour moi la DA est clairement le gros point fort du jeu. Très colorée, elle parvient à offrir une bonne lisibilité même lorsque l’écran devient chargé en boulettes.

Je suis par contre beaucoup moins convaincu par le gameplay, je trouve que le titre manque cruellement de précision. J’ai fait un test face à un mur, en tirant vers la droite la balle revenait parfois à gauche. Autant dire que vous finirez par balancer toutes les balles le plus fort possible en attendant qu’elles tapent les cibles souhaitées. C’est dommage car ça m’a vraiment sorti du jeu alors que les affrontements contre la créature sont intéressants et que les développeurs ont réussi à ajouter de nouveaux éléments au fil de la progression (canons, hélices à faire tourner pour activer certains mécanismes, générateurs d’ennemis et mines à esquiver, etc.).

Malheureusement j’en attendais plus (trop ?) et je me suis même un peu ennuyé. J’ai lu de nombreux tests élogieux mais personnellement le manque de précision globale m’a gâché l’expérience et j’ai eu l’impression de faire en permanence la même chose : entrer dans une salle, maintenir le clic gauche le temps que les billes se chargent, faire un clic droit pour les lancer et attendre que tout s’active tout seul. Je ne peux donc pas le recommander mais si vous en avez l’occasion testez-le car il est tout à fait possible que vous y passiez un bon moment. En tout cas cette proposition de Flight School Studio est originale, ce qui est déjà une très bonne chose !

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

D'autres Critiques

Laisser un commentaire