Critique

The Room VR: A Dark Matter

Développeur / Éditeur : Fireproof Games – Date de Sortie : 26 mars 2020 – Prix : 29,99 €

Pas de Cinétose / Déplacement en téléportation
Ambiance effrayante mais aucun Jumpscare

En 1908 à Londres, vous allez enquêter sur la disparition d’un égyptologue dans des conditions très mystiques. Proposant un univers mêlant une époque très terre-à-terre et du Lovecraft qui coche toutes les cases du genre, The Room VR est avant-tout un escape-game en réalité virtuelle qui n’a rien d’effrayant, tout juste est-il angoissant parfois. Et c’est très bien comme ça !

Savoir qu’on ne va pas se faire bondir dessus à la moindre énigme résolue est évidemment quelque chose que beaucoup de joueurs recherchent, la VR étant beaucoup trop un endroit de jumpscares et autres effrois faciles. Ici, vous ne sursauterez jamais… Mais les petites voix dans votre tête, le vent, les portes qui claquent, poseront toutefois l’ambiance.

Via la téléportation d’un point à un autre des cinq niveaux proposés, pour tout autant d’heures de jeu en moyenne, The Room VR vous mettra face à plusieurs objets et mécanismes qui seuls, semblent difficiles à comprendre mais ensemble, s’emboitent, se complètent, se débloquent et se résolvent. L’ADN des jeux « The Room » déjà bien connus du monde du mobile est ici parfaitement représenté dans une ambiance réellement captivante aux environnements magnifiques. On y croit du début à la fin et c’est sans aucun doute l’une de ses plus grandes forces.

Loin d’être difficile, très accessible, The Room VR propose néanmoins un système d’indices malin pour les plus jeunes et les moins habitués au genre, permettant de déployer une petite note avec une astuce. Au fil du temps, d’autres notes se débloquent pour ne jamais vous laisser tomber. Du côté des mécaniques de jeu, on en citera deux particulièrement étonnantes : la lentille qui permet de voir « dans un monde parallèle » pour des mécanismes cachés mais surtout, attention spoiler pour ceux qui veulent se garder la surprise : (surlignez pour voir) la possibilité de rapetisser à l’intérieur de ces mêmes mécanismes pour y interagir directement. Lors de l’apparition de cette idée, on a le droit à ce joli « Ouah ! » de joueur étonné qui n’en attendait pas tant.

Mettant en avant un scénario envoutant et mystérieux, une ambiance sonore et visuelle aux petits oignons et une prise en main rapidement naturelle et efficace, The Room VR se paye le luxe de proposer deux modes de jeux : Assis et Debout, tous deux réussis et sans bugs. Seuls deux petits plantages ont eu lieu pendant cette phase de test lorsque j’ai essayé de faire les screenshots qui égaient cette page… Et ce n’est même pas dit que ce ne soit pas de ma faute et celle de clics répétés trop rapides sur l’interface, pressé que j’étais de dévorer la suite de l’aventure.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

The Room VR est une excellente aventure, un Escape-Game malin et inventif, à défaut d’être réellement difficile. Les énigmes sont simples, tout se clique et se pose facilement voire automatiquement du moment qu’on s’approche de la solution. C’est le parfait jeu pour se plonger dans un monde horrifique sans effroi et pour voyager en réalité virtuelle dans un point & click où vous êtes au cœur de l’action. On veut une suite, puis une autre, voire encore une autre. Peut-être pour moins cher par contre, car on nous demande 30 € pour 5 heures de jeu. Même pour de la VR c'est un peu cher.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Critiques

Laisser un commentaire