Rapide Preview

Adore

Développeur : Cadabra Games – Éditeur : Cadabra Games
Date de Sortie Prévue : 2020

Développé par Cadabra Games, un studio brésilien, Adore est un roguelite plutôt original.

Draknar, le dieu des créatures perd peu à peu ses pouvoirs à cause d’une malédiction. Son dernier espoir repose sur les épaules de Lukha, un jeune prêtre qu’il a réussi à sauver in extremis de l’attaque de son village.

Contrairement à la plupart des titres du genre, votre héros ne peut pas combattre directement. Il doit charmer des créatures hostiles pour les invoquer par la suite. Chacune a évidemment ses propres spécificités (points de vie, vitesse d’attaque…) ainsi qu’une attaque spéciale se rechargeant avec le temps.

Si au départ vous ne pourrez en contrôler qu’une seule à la fois, au fil de votre aventure vous débloquerez de nouveaux emplacements pour mettre en place des combos dévastateurs. Il y a d’ailleurs des synergies en jeu, certaines bestioles bénéficient de bonus si vous possédez par exemple une créature “mystique” ou “nature” dans votre bestiaire. Avec l’expérience vous apprendrez à mettre les “tanks” devant pour étourdir vos ennemis tandis que les tireurs et les créatures plus vives profiteront de l’étourdissement pour infliger de lourds dégâts.

Les niveaux sont générés procéduralement et il faudra classiquement éliminer toutes les menaces pour déverrouiller la ou les sorties. Les premières parties sont assez compliquées car il n’est vraiment pas habituel (en tout cas pour moi) de jouer simultanément son personnage et d’autres créatures, surtout que vous devrez non seulement esquiver les dégâts directs, mais également éviter à tout prix qu’une de vos créatures meurt car vous recevriez dans ce cas des dégâts dus à la rupture du lien. Vous devrez donc être prêt à tout instant à rappeler une bête pour la protéger et lui permettre de monter peu à peu de niveau pour devenir très puissante en fin de partie.

Au cours de votre aventure vous ramasserez des fragments spéciaux que vous pourrez ensuite utiliser pour déverrouiller de nouveaux objets apportant des passifs (plus vous avez de créatures en jeu et plus elles font de dégâts, les pouvoirs spéciaux se chargent plus rapidement, vous bénéficiez d’un bonus de vitesse après une roulade…), de nouvelles capacités (possibilité de déplacer manuellement les monstres lorsque vous les invoquez par exemple) ainsi que de nouvelles espèces.

Graphiquement je trouve la DA magnifique, les textures donnent un aspect peint à la main très agréable et les effets de lumière renforcent le côté féérique du titre.

Après quelques heures sur l’accès anticipé j’ai vraiment envie d’en voir plus. J’avais un peu peur que le jeu soit trop mou, mais une fois que vous pouvez invoquer plusieurs créatures simultanément c’est presque l’inverse qui se passe, il devient difficile de tout gérer en même temps et vous vous mettrez à cliquer frénétiquement dans tous les sens. J’ai hâte que les développeurs ajoutent plein de contenu car la base est bonne et originale.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

D'autres Previews

Laisser un commentaire