Rapide Critique

Pendula Swing : The Complete Journey

D√©veloppeur :¬†Valiant Game Studio AB¬†– √Čditeur :¬†Valiant Game Studio AB
Date de Sortie : 08 Mars 2020¬†– Prix :¬†16.99 ‚ā¨

Brialynne se r√©veille un beau matin et se rend compte qu’on lui a vol√© sa hache l√©gendaire qui lui avait permis de tuer le champion Gobelin et de r√©tablir ainsi la paix dans le monde ! √áa va barder swinger !

Bien que que vous soyez la plus grande des guerri√®res (naines), il ne sera jamais ici question de violence. Du coup nous sommes bien face √† un monde d’heroic fantasy, avec son lot d’orcs, d’elfes, de nains, de gobelins et √©videmment d’humains, qui aurait √©volu√© comme le n√ītre et se situerait dans les ann√©es folles aux alentours de 1920.

Pour retrouver sa hache, Brialynne devra aller porter plainte au commissariat et mener son enqu√™te (merde c’est une aventuri√®re) √† l’aide d’un d√©tective priv√©. Car ne nous le cachons pas, si la qu√™te principale reste de retrouver le bien vol√© de notre ch√®re aventuri√®re, l’int√©r√™t du jeu se trouve dans ses qu√™tes secondaires.

Car sous ses airs d’heroic fantasy, le monde de Pendula est √† l’image du n√ītre : avec son lot d’acceptance, mais surtout de racisme et de pr√©jug√©s. Remplacez les gobelins et les orcs (dans une moindre mesure) par les femmes ou autres peuples √©trangers (africains, arabes, asiatiques) et les humains par des hommes blancs cis-h√©tero et on obtient une belle (d√©gueulasse) photo de notre soci√©t√©. Et si Brialynne part enqu√™ter sur sa hache, c’est bien parce que la police n’en √† rien √† faire d’elle √©tant donn√©e qu’elle n’est pas humaine.

Si tout le contexte politico-social est super bien retranscrit avec les divers quartiers de la ville (les quartiers pauvres et de travail physique sont remplis d’orcs/gobelins/nains l√† o√Ļ les beaux quartiers de vie / commerce / culture sont quant √† eux fr√©quent√©s par les humains et les elfes) l’√©criture est parfois un peu lourde √† n’avoir quasiment que des choix de discussion √† coups de questions.

Heureusement, le titre n’est pas l√† que pour montrer tous les mauvais c√īt√©s de la soci√©t√©, mais aussi une grande inclusion avec beaucoup de personnages LGBT+ (dont Brialynne). Ainsi on d√©couvre que les elfes sont identifi√©s par 3 genres (homme, femme et Omni qui correspond √† non binaire), les femmes naines portent la barbe (l√† o√Ļ habituellement on ne les voit jamais ou presque), les personnes handicap√©es sont trait√©es comme tout le monde (comprendre par l√† que certaines sont trop choupi alors que d’autres sont de vraies enflures).

√Ä d√©faut d’√™tre un plaisir pour les r√©tines, Pendula Swing est un jeu qui nous gagne par son ambiance. Mais soyez pr√©venu qu’il est aussi pas tr√®s stable (je n’ai rarement fait plus d’une heure de jeu sans crash) et qu’il a un pathfinding catastrophique, surtout si on se fait accompagner d’un chat, d’un h√©risson, de deux poules, d’un rat et d’un crabe avec un chapeau. Et rien que pour le chapeau, on est pr√™t √† pardonner.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Crim

Crim

Intégriste gaucher depuis 1983. Les cailloux: GOTY des armes depuis 2013.

D'autres Critiques

Laisser un commentaire