Preview

Cris Tales

Développeur : Dreams UncorporatedSYCK – Éditeur : Modus Games – Date de Sortie : 17 novembre 2020

Lire la vidéo

Dès les premières secondes de découverte de Cristales on sait que nous ne sommes pas face à un jeu quelconque. Hyper coloré, aux animations tout juste saccadées comme il faut pour donner une impression de petit film d’animation mettant place des personnages charismatiques dans des décors éblouissants, Cristales est surtout un melting-pot très curieux de plusieurs J-RPG cultes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Jouer avec le temps

La police de Final Fantasy, côtoie une interface à la Persona, alors que le jeu nous demande de contrer et améliorer nos coups façon Mario & Luigi sur Game Boy Advance et ses suites. Non, vraiment, Cristales est au-delà de l’hommage, c’est une lettre d’amour.

Une lettre d’amour avec tout ce qui va avec de problématique, évidemment. Cristales ne se nourrit pas de ses influences, il les recopie à sa sauce sans même se remettre en question sur sa façon de se différencier. Ce qui nous donne cette interface si vue et revue dans la série des Persona. Une police éclatée dans des menus inclus directement dans la partie sans être séparés du décor… Un menu qui, mine de rien, fait son effet et fonctionne parfaitement.

Cristales c’est l’histoire d’une jeune fille qui se découvrira l’élue d’un cristal lui permettant de voir le passé et le futur. Cela est mis en situation à l’écran sous la forme d’un découpage en triangle particulièrement soigné. À gauche, le passé. À droite, le futur.

En phases d’exploration, la découverte est très amusante. On adore découvrir à quoi ressemblait les personnages par le passé et à quoi ils ressembleront ensuite. Même chose pour les décors même si ici, il sera question de réparer l’une des deux maisons s’étant écroulé dans le futur.

Pour cela, il va falloir faire un choix, car nous n’avons qu’un ingrédient magique permettant d’éviter cette dégradation : quelle maison allez-vous choisir ? Même si le choix n’est pas très important ici pour la trame narrative principale, il tente de nous émouvoir sur le sort de celui ou celle qui tient la maison que vous laisserez à son triste destin. Ce qui augure du meilleur pour le reste du jeu.

En combat, le passé et le futur ont aussi leur importance : vous ne pouvez plonger vos ennemis dans un espace temps que via leur placement à l’écran. Ceux de droite pourront être projeté dans le futur et ceux de gauche, dans le passé. Et non, il n’y a aucun message politique dans cette phrase. Ou alors c’est un message très triste pour l’avenir.

Une lettre d'amour aux J-RPG

Jouer avec le temps, c’est jouer avec les effets que vous imposerez à l’ennemi. Aussi, un ennemi plus jeune est plus fougueux, un ennemi plus vieux aura peut-être plus d’expérience et donc, de combativité ou de défense. Si vous empoisonnez un ennemi et le placez dans le passé ensuite, il ne sera évidemment plus empoisonné. Si par contre vous laissez pousser une herbe qui empoisonne, un passage dans le futur transformera toute la zone en poison. L’idée est géniale et surtout, elle est mise en scène à l’écran de la plus efficace des façons. C’est beau, c’est propre, un peu chargé tout de même mais ça fonctionne.

Ce qui fonctionne moins, c’est vraiment le système à la « Mario & Luigi » qui vous demande d’accompagner chaque coup donné au tour par tour par une pression sur le bouton de votre manette. On a aucun indicateur visuel et les animations étant si détaillées, se tromper est trop facile. On se retrouve à appuyer un peu au hasard. Clairement, le jeu mériterait d’avoir une toute petite aide visuelle, sonore ou bien dans les vibrations de la manette par exemple. Mais à part ce gros détail, pour l’instant, ça sent très bon !

On a vraiment hâte de se plonger dans l’univers de Cristales tant le jeu semble soigné et intelligemment pensé. On espère évidemment que toutes les idées ne sont pas dans cette version de démonstration, le risque est réel, mais en l’état c’est tout de même extrêmement encourageant. Le jeu sort le 17 novembre 2020 sur la plupart des plateformes et sera même disponible dès la sortie sur le Xbox Game Pass. Et on a carrément hâte de le lancer en version définitive.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Previews

Laisser un commentaire