Rapide Critique

Disc Room

Développeur : Kitty Calis, Jan Willem Nijman, Terri Vellmann et Doseone – Éditeur : Devolver Digital
Date de Sortie : 22 Octobre 2020 – Prix : 14,99 €

2089, un disque géant est aperçu dans l’orbite de Jupiter. Une équipe de scientifiques est envoyée pour l’inspecter.

Le principe de base de Disc Room est extrêmement simple : vous pénétrez dans une salle et votre but est de survivre le plus longtemps possible en esquivant des scies qui cherchent à vous couper en morceaux.

Pour débloquer l’accès aux pièces environnantes, vous devrez valider différents défis : survivre x secondes bien évidemment, mais plus original, se faire tuer par de multiples scies différentes. Car c’est l’un des gros points forts du jeu, pour ne pas sombrer dans la monotonie, Disc Room propose une soixantaine de scies aux formes, couleurs et comportements variés : certaines traquent le joueur, d’autres rebondissent contre les murs, se divisent en de plus petites, etc. De temps en temps vous devrez également affronter un boss, dans ce cas il faudra appuyer sur des interrupteurs jusqu’à la destruction de l’ennemi.

Autre excellente idée, suivant le secteur où vous évoluerez il faudra composer avec l’environnement. Dans une zone vous devrez rester dans une “fontaine” au centre de la salle pour que le temps défile, dans une autre l’éclairage sera absent ou clignotera, un monstre pourra surgir du sol, etc. Plus inattendu, des énigmes seront également à résoudre pour déverrouiller certaines pièces.

Au fur et à mesure de votre progression vous obtiendrez 6 pouvoirs : ralentissement du temps, dash, clone, absorption, blast et miroir. Vous ne pourrez en utiliser qu’un seul à la fois, à vous de choisir celui le plus adapté à la salle en cours.

Au total vous aurez une centaine de salles à traverser et si jamais vous en voulez encore plus, le jeu propose une liste de défis pour les joueurs les plus énervés (terminer en moins de 15 minutes, en moins de 30 morts, en ne débloquant qu’un seul pouvoir, etc.).

Et pour que tout le monde puisse en profiter, de nombreuses options d’accessibilité sont également implémentées pour réduire la vitesse des scies par exemple, je trouve ça vraiment génial que les développeurs ajoutent de plus en plus souvent ce genre d’ajustements.

Je pensais évidemment aimer le jeu, mais pour être franc je ne pensais pas qu’il serait aussi malin et qu’il arriverait à autant se renouveler. J’avais peur que le titre tourne rapidement en rond mais entre les environnements, les différents types de scies, les pouvoirs et les défis variés, le jeu donne toujours envie d’en voir plus.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire