Rapide Critique

Sunlight

Crim
Publié le 14 janvier 2021

Développeur

Krillbite Studio

Éditeur

Krillbite Studio

Date de Sortie

13 Janvier 2021

Prix de lancement

3,99 €

Testé sur

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Krillbite Studio nous a toujours livré des expériences (plus ou moins réussies) très variées, et avec une certaine poésie. Si dans The Plan on y incarne une mouche le temps d’une soirée, dans Among The Sleep un nourrisson en proie à la nuit et plus récemment Mosaïc qui peignait une image de notre société grisonnante capitaliste, pour Sunlight, le studio nous apporte la lumière le temps d’une courte balade en forêt.

Pendant une trentaine de minutes, le.a joueur.se vaguera au cœur d’une forêt un peu particulière où son seul but sera de cueillir des fleurs pendant que des arbres racontent une histoire sur fond de Tchaikovsky. Expérience méditative, il est fortement conseillé de s’isoler, casque sur la tête, pour profiter au maximum de l’expérience. Car dans Sunlight, chaque arbre de la forêt a sa propre voix, transformant le conte en vraie symphonie où le joueur devient le maitre d’orchestre en choisissant quel arbre mettre en avant en fonction de la distance à laquelle il se trouve. Cela a deux effets : rendre l’expérience ultra agréable à parcourir (à l’oreille) tout en rendant le conte indigeste si l’on n’a pas un niveau d’anglais très élevé (la multitude de voix rend difficile la concentration de la lecture des sous-titres, eux aussi uniquement disponibles en anglais).

Heureusement, il n’est pas nécessaire de comprendre le conte (qui pour le coup n’est pas très joyeux mais porteur d’un message fort) pour profiter de l’expérience, avec un final en apothéose, marquant, qui mérite à lui seul de vivre cette expérience pour qui aime se servir du medium jeu vidéo comme point de réflexion.

Potata

Tout est question de cohérence

Laisser un commentaire