Rapide Critique

A highland song

Crim
Publié le 12 décembre 2023

Développeur

Inkle

Éditeur

Inkle

Date de Sortie

5 décembre 2023

Prix de lancement

16€

Testé sur

Nintendo Switch

Depuis leur début, Inkle s’adonnent à nous raconter des histoires telles que le joueur le souhaite. S’il y a bien toujours un objectif, faire le tour du monde dans 80 days, retrouver une personne disparue dans Heaven’s Vault ou récupérer son trône dans Pendragon, l’important n’est pas la finalité, mais tout ce qui se passe entre votre départ et votre arrivée, en un mot : le voyage. Et pour ce faire, le studio britannique change systématiquement son gameplay pour s’approcher au maximum du propos. Dans A Highland Song, le joueur est invité à découvrir l’Écosse profonde à travers le voyage de Moira, qui, suite à une lettre reçue de son Oncle H., décide d’aller à sa rencontre avec comme objectif : arriver pour Beltane (une fête religieuse celtique, à la date du 1ᵉʳ mai qui célèbre la saison claire, donc grosso modo, le printemps bien entamé).

Le truc est qu’Oncle H. habite dans un phare, à l’autre bout de la contrée. Votre objectif : faire la traversée en moins de cinq jours. Problème, vous êtes jeune, non motorisée et sans carte, mais avec une endurance incroyable, dont votre vitesse rendra nostalgique Sonic. Ainsi, Moira, depuis la fenêtre de sa chambre, s’élance à travers monts et… montagnes pour rejoindre son oncle. Au fur et mesure de votre avancée, vous trouverez des objets, qui, faute d’une grande utilité pour tous, auront au moins le mérite d’avoir quelque chose à raconter. Mais vous trouverez surtout des petits morceaux de papiers qui indiqueront des raccourcis pour traverser le pays, à condition de les trouver. Pour ce faire, vous allez devoir grimper, puis depuis le pic (pour avoir une vue dégagée), chercher les endroits indiqués par les notes que vous trouvez. Et la magie intervient à ce moment précis. En deux dimensions, on découvre que tous les parallaxes (les décors que l’on voit au fond de notre écran et qui bougent en même temps que nous) sont en fait de nouveaux plans de jeu.

Votre avancée se fera avec deux phases de gameplay. La première, la plus présente, sera la grimpette. Si Moira est ultra endurante et avec une force incroyable dans les jambes (elle a une hauteur et une longueur de saut incroyables), il faudra faire attention à elle, car elle se fatigue. Si elle arrive au bout de ses forces, elle lâchera prise et tombera, diminuant sa barre de vie, vie qui diminuera plus ou moins en fonction de la météo (s’il pleut, les dégâts seront plus importants, sachant qu’il pleut souvent en Écosse). Voir sa vie tomber à zéro ne tuera pas Moira, mais la fera se réveiller à un point proche, avec une journée écoulée.

La seconde phase, moins présente, se déroulera principalement sur les plaines, où vous ferez une course avec une biche, dans un jeu de rythme, accompagné de musique celtique très entrainante. Hélas, les phases ne coulent pas du tout à l’ultra mobilité de Moira, où vous vous retrouverez plus d’une fois à passer des notes, qui pourront provoquer des chutes, arrêtant au passage la musique (et donc ne pas pouvoir en profiter plus longtemps).

Lorsqu’on joue à un jeu Inkle, c’est surtout pour sa narration à embranchements. On comprend rapidement qu’il y a multitude de chemins à prendre, et que chacun racontera une petite partie de la vie de cette jeune fille, un peu perdue, qui suit inlassablement un phare pour la guider à travers ses réflexions et ses peurs d’adolescente qui arrive sous peu à l’âge adulte. Pour profiter pleinement du titre, il faut prendre son temps sous peine de rater tous les éléments avec lesquels on peut interagir (qui sont invisibles ou presque lorsque l’on est en mouvement). De plus, on peut être amené à vouloir rusher le jeu sous peine de ne pas arriver à temps au phare : pas d’inquiétude, le jeu prévoit clairement que vous arriviez trop tard lors de votre premier run (sept jours de retard en ce qui me concerne). Une fois recommencé, toutes vos découvertes restent actives pour vous faire gagner du temps, mais aussi vous poussent à découvrir d’autres parties de ce paysage incroyable. 

Blasphemous 2

Quand le miracle devient vicieux, le pénitent est là pour calmer la ferveur.

Know by heart

Quand les souvenirs referont surface, ces derniers dicteront-ils votre futur ?

Cross Blitz

Construire son deck avant ou pendant la bagarre ? Plutôt les 2.

Laisser un commentaire