Rapide Critique

Mighty Goose

Bestio
Publié le 6 juillet 2021

Développeur

Blastmode, MP2 Games

Éditeur

PLAYISM

Date de Sortie

5 juin 2021

Prix de lancement

16,79 €

Testé sur

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Vous aimez la série des Metal Slug ? Vous vous êtes déjà demandé ce que donnerait le jeu avec une oie chasseuse de primes à la place des soldats ? Et bien les développeurs de Mighty Goose ont fait le test pour vous !

L’heure est grave, le maléfique Roi du Void et ses sbires robotiques sont en train de conquérir la galaxie. Heureusement, Mighty Goose voyage de planète en planète pour repousser l’invasion.

L’action est frénétique, le pixel art est magnifique et très bien animé et la plupart des stages se terminent par l’affrontement d’énormes boss. Outre le blaster un peu faiblard du départ, Goose peut compter sur tout un tas d’armes aux munitions limitées : fusil à pompe, lance-roquettes, mitraillette… ainsi que des véhicules surpuissants : char, avion, sorte de moto à une roue, etc.

Contrairement à Metal Slug, le jeu est un peu plus permissif. Votre héros possède plusieurs points de vie, il peut ramasser des packs de santé, il peut effectuer une roulade pour éviter les dangers, une barre de rage se charge peu à peu le transformant en super oie quasi invincible à la puissance de feu dévastatrice durant quelques secondes et la mort n’est pas trop punitive, vous devrez juste repartir depuis le dernier point de passage.

Autre gros changement, les niveaux ne s’enchainent pas sans temps mort. Vous repasserez à chaque fois par la base où vous pourrez choisir un compagnon (certains lâchent des packs de munitions, d’autres aident directement en combat), une attaque secondaire (bombes, renvoi de balles, invocation de squelettes…) et surtout équiper des puces améliorant vos capacités (déplacements plus rapides, double saut…). C’est vraiment très complet et plus vous avancerez dans le jeu, plus vous aurez de choix.

Comptez environ 2h pour boucler la dizaine de stages du jeu, sachant qu’une fois l’histoire terminée vous pourrez relancer une nouvelle boucle en new game + avec les mêmes niveaux certes, mais bien plus chargés en ennemis pour faire exploser la jauge de combo. À la fin de chaque stage vous obtiendrez une note selon vos exploits et obtenir le rang S partout demandera pas mal d’investissement.

Mes seuls regrets à propos de Mighty Goose sont son action pas toujours très lisible (il est souvent difficile de bien lire les attaques ennemies au milieu des explosions), sa bande-son qui manque un peu de pêche et j’aurais aimé un vrai mode arcade où tous les stages s’enchainent sans temps mort (à débloquer une fois l’histoire terminée par exemple).

Je vais être franc, j’avais peur d’être déçu avec Mighty Goose, qu’il ne soit qu’une pâle copie de Metal Slug. Finalement pas du tout. S’il en conserve tous les codes et qu’on peut retrouver un bon nombre de clins d’oeil (les armes, les sons, les mechas…), les développeurs ont su ajouter pas mal d’éléments pour le différencier et disons-le également, le rendre accessible à plus de joueurs. Si vous aimez ce que vous voyez en images / vidéos, foncez ! N’hésitez d’ailleurs pas à inviter un coéquipier car un mode coop local est disponible pour encore plus d’explosions.

Omno
Omno

Une magnifique aventure

Laisser un commentaire