Rapide Critique

Risk of Rain Returns

Bestio
Publié le 21 décembre 2023

Développeur

Hopoo Games

Éditeur

Gearbox Publishing

Date de Sortie

8 novembre 2023

Prix de lancement

14,99 €

Testé sur

PC

Sorti il y a maintenant 10 ans, Risk of Rain était un de mes premiers tests sur GSS, ainsi qu’un gros coup de coeur de 2013. Le studio Hopoo Games a depuis réalisé Deadbolt (qui était plutôt sympa), Risk of Rain 2 (avec la grosse prise de risque de passer en vue TPS) et par nostalgie, pour faire plaisir aux fans, pour fêter dignement cette décennie ou pour une autre raison inconnue, les développeurs viennent de sortir Risk of Rain Returns.

Je vais essayer de résumer rapidement le principe du jeu pour ceux qui n’ont jamais joué au premier. Vous venez de vous crasher sur une planète inconnue, l’intégralité de la faune locale souhaite votre mort et vous allez tout faire pour survivre. Éliminer des ennemis vous permettra de récupérer de l’expérience et des crédits, crédits que vous pourrez utiliser pour acheter des objets améliorant tout un tas de choses ou ajoutant des effets à vos attaques (roquettes qui partent automatiquement, jetpack pour voler un moment, vol de vie, frappe aérienne disponible toutes les x secondes, etc.).

Chaque niveau se composera d’une phase d’exploration pour trouver le téléporteur vers la zone suivante, puis d’une phase de survie en attendant que le portail s’active (évidemment encore plus de monstres apparaitront, ainsi qu’un boss histoire de mettre un peu de piment). Chose amusante, les effets des objets se cumuleront et assez rapidement votre personnage deviendra surpuissant… enfin il le serait s’il n’y avait pas une mécanique assez vicieuse qui fait que plus le temps passe et plus la difficulté augmente. Vous êtes donc en permanence tiraillé entre explorer pour récupérer un maximum de bonus et passer rapidement à la suite pour éviter que la difficulté n’augmente trop.

Alors concrètement qu’apporte cette version « Returns » ? Un nouveau moteur graphique tout d’abord. Le pixel art est maintenant magnifique, les animations sont détaillées, les décors bien plus riches, c’est un vrai régal pour les yeux. On a également la possibilité de zoomer / dézoomer (une fois que vous aurez l’habitude du jeu je vous conseille de reculer la caméra au maximum pour anticiper les attaques et découvrir plus facilement tous les secrets répartis dans les niveaux) et surtout, le jeu gère beaucoup mieux les énormes vagues d’ennemis. Là où la version de 2013 saccadait dès que l’écran était un peu trop chargé, tout reste maintenant fluide, y compris dans les derniers niveaux avec 3 potes qui balancent la sauce à vos côtés.

Les développeurs ne se sont évidemment pas arrêtés à ça. 15 personnages différents sont maintenant disponibles et mieux encore, le mode « défis de Providence » vous permettra de débloquer des variantes de compétences pour chacun d’eux. Pour le Commando par exemple, le personnage de base, vous pourrez remplacer la roulade qui le rend temporairement invincible par une glissade qui lui permet de tirer en même temps. Son gros pouvoir qui tire rapidement 6 balles à l’autre bout de l’écran pourra être remplacé par un tir de fusil à pompe infligeant d’énormes dégâts mais à faible distance, etc.

En plus des nouveaux héros le jeu ajoute de nouveaux objets, de nouveaux artefacts (qui vous permettront de changer drastiquement les règles du jeu), de nouveaux autels aux effets divers et vous pourrez par ailleurs paramétrer vos parties comme vous le souhaiterez en choisissant la difficulté de base, le fait de devoir éliminer tous les ennemis ou juste le boss pour prendre le téléporteur, ajuster les dégâts infligés par les ennemis et bien d’autres choses. Quelle que soit votre habitude de jeu, vous devriez trouver un réglage amusant ! Et évidemment, plus vous jouerez et plus vous aurez de choix.

Enfin, le mode multijoueur a été entièrement retravaillé pour éviter les connexions directes comme à la vieille époque avec échange d’adresses IP, décos fréquentes, lags, etc. Tout est maintenant bien plus simple et fonctionne parfaitement. J’allais oublier, pour moi RoR est intimement lié aux compositions incroyables de Chris Cristodoulou et bonne nouvelle, elles ont été remastérisées, 4 morceaux inédits ont été ajoutés et c’est toujours autant une tuerie !

Que vous soyez nostalgique du premier Risk of Rain ou juste amateur de roguelike, cette version Returns est excellente en tout point et devrait sans problème vampiriser tout votre temps de jeu pendant un long moment. Entre les personnages, les objets, les reliques, les pouvoirs, le lore et encore plein d’autres choses à débloquer, vous n’allez pas vous ennuyer. Et s’il y a bien un truc qui fonctionne toujours autant avec ce jeu, c’est le sentiment de puissance une fois que les objets commencent à s’accumuler. Bon par contre la difficulté de base picote pas mal, heureusement qu’il y a moyen de tout paramétrer !

Overwhelmed
Overwhelmed

Classique, mais uniquement en apparence

Spin Rhythm XD
Spin Rhythm XD

Scratchi scratcher jusqu’au bout de la nuit

Nocturnal
Nocturnal

Tout purifier par le feu

1 réflexion au sujet de « Risk of Rain Returns »

Laisser un commentaire