Rapide Critique

EA Sports WRC

Bestio
Publié le 9 décembre 2023

Développeur

Codemasters

Éditeur

Electronic Arts

Date de Sortie

3 novembre 2023

Prix de lancement

49,99 €

Testé sur

PC

J’ai déjà pu le dire de nombreuses fois, pour moi Dirt Rally 2.0 était le meilleur jeu de rallye jamais créé. Alors certes il n’avait pas la licence officielle, nous n’avions donc pas le droit aux vrais noms d’équipage, les rallyes n’étaient pas tout à fait les mêmes que ceux de la saison, etc. Mais tout le reste était incroyable : sensations de pilotage, bruits des moteurs, énormément de spéciales et de pays différents et pour les amateurs il y avait même du rallycross.

Suite à un rachat et autres choses dont je vous passe les détails, je pensais que ce serait mort pour un Dirt 3.0 (en effet c’est le cas) MAIS car il y a bien évidemment un mais, un nouvel opus est de retour sous le nom d’EA Sports WRC. Le lecteur attentif remarquera tout d’abord le « EA » au départ qui montre bien à quel point le jeu appartient maintenant à Electronic Arts , ainsi que le WRC car oui, ils détiennent maintenant les droits officiels (de ce fait la série des WRC qui en était à son 10ème opus est maintenant arrêtée, mais ce n’est pas bien grave, elle était sympa sans plus).

Vous trouverez donc dans EA Sports WRC toutes les écuries et les équipages officiels de la saison (Sébastien Ogier et Vincent Landais pour Toyota Gazoo Racing, Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe pour Hyundai Motorsport…) que ce soit en catégorie WRC, WRC2 ou même FIA Junior WRC. Du côté des voitures c’est exactement la même chose, vous trouverez énormément de modèles répartis en 18 catégories, allant des H1 Traction aux derniers monstres hybrides engagés cette année en WRC, en passant par les Kit Cars, les S2000, le mythique groupe B, etc. Et pour les pays traversés, le dépaysement sera lui aussi garanti avec 18 destinations : Monte-Carlo, la Suède, le Mexique, la Croatie, le Portugal… graviers, terre, asphalte il y en aura vraiment pour tous les goûts !

Pas mal de modes jeu sont disponibles. Commençons tout d’abord avec le mode carrière. Vous créez votre pilote et vous choisissez entre FIA Junior WRC, WRC2 et la catégorie reine, le WRC. Un budget vous est alloué et vous devez le gérer au mieux pour tenir les 48 semaines de la saison. De très nombreuses épreuves seront disponibles et ce sera à vous d’organiser votre planning. Telle semaine je participe à tel rallye, telle autre semaine j’en profite pour recruter un nouveau mécanicien, après ça je répondrai positivement à l’invitation d’un constructeur pour tester un nouvel équipement, etc. Un mécène vous fixera également plusieurs objectifs à respecter pour rester en bons termes avec lui et qu’il continue à vous donner plein d’argent pour faire la course. À la fin de l’année, en fonction de vos résultats vous pourrez monter de catégorie ou choisir de rester où vous êtes pour la saison suivante. Votre garage se remplira petit à petit et si vous envoyez vos salariés en formation ils auront chacun un arbre de talents à compléter pour améliorer la vitesse des réparations, augmenter les gains de course, etc. Ah oui, comme dans tous les jeux récents vous aurez également un conseiller qui vous énoncera des évidences entre chaque chargement, vous devriez avoir envie de le faire passer par la fenêtre au bout de 10 minutes.

À côté de cet énorme morceau vous pouvez participer à un championnat. Vous choisissez une catégorie (Junior, WRC2 ou WRC), le nombre d’étapes, la longueur des étapes, le nombre d’essais disponibles, la difficulté et vous voilà parti pour enchaîner des spéciales aux quatre coins du globe avec le classement général qui se mettra à jour à la fin de chaque épreuve. C’est finalement un peu comme le mode carrière, sauf que vous aurez juste à conduire, tout l’aspect gestion d’équipe ainsi que les épreuves un peu différentes seront mis de côté. Et si vous n’aimez pas suivre ce qu’on vous propose, le mode Partie Rapide vous permettra de créer vos propres championnats, jouables en multi. Vous pourrez paramétrer un peu tout (dégâts, aides à la conduite, conditions météorologiques, parcs assistance…).

D’ailleurs toujours dans cette idée de jouer en multi, le jeu propose la possibilité de créer un Club dans lequel vous organiserez différentes compétitions. Les joueurs peuvent ensuite le rejoindre pour participer, toute la partie inscription se passe via la plateforme racenet. Alors au départ je râlais car ça me gonflait que ce ne soit pas directement intégré en jeu, mais ils ont fait un truc incroyable avec ce site. Lorsque vous participez à un évènement de club, tous vos résultats apparaissent, vous pouvez voir votre temps section par section, revoir votre course via différents angles de vue, comparer votre prestation à quelqu’un d’autre pour regarder la différence entre vos trajectoires, c’est vraiment bluffant !

Pour vous entraîner ou si vous n’avez pas trop de temps devant vous, chaque spéciale est jouable en contre-la-montre. Vous choisissez la spéciale, votre voiture et c’est parti pour faire le meilleur chrono possible. Et d’ailleurs j’en profite pour dire que cet opus propose des spéciales vraiment longues, plus de 30km pour certaines (comptez un peu plus de 20 minutes même en étant bon), il faut avoir les nerfs solides pour souder la pédale d’accélération du début à la fin ! N’hésitez également pas à aller faire un tour à l’École de rallye où vous pourrez suivre une dizaine de tutos pour optimiser votre trajectoire, votre freinage, etc.

Enfin, vous trouverez le mode Moments qui remplace toutes les épreuves en ligne que Dirt 2.0 pouvait proposer (les défis quotidiens, hebdomadaires et mensuels). Ici vous aurez toute une série de défis à relever : réels, inspirés de faits réels ou fictifs (ça ressemble finalement pas mal au DLC qu’ils avaient sorti dédié à la carrière de Colin McRae). Par exemple terminer 1er avec moins de 25% de dégâts, finir 1er avec plus de 5 secondes d’avance sur le 2ème, etc. Depuis le lancement du jeu des défis sont ajoutés au fur et à mesure et l’ensemble sera a priori renouvelé à la fin de la saison (dans un peu plus d’une semaine au moment où j’écris ces lignes). En fonction de vos résultats vous récupérerez une médaille d’or, d’argent ou de bronze, ainsi que des points d’expérience pour… le season pass parce que oui, évidemment, comme dans tous les jeux récents il y a un season pass gratuit (et une version payante) donnant accès à des récompenses moches (gants, casques…). Heureusement, c’est uniquement cosmétique et vraiment laid ! Par contre juste une déception, quelques défis de la section Moments nécessitent un abonnement EA pour y accéder, dommage quand on paie le jeu plein pot (ha ha).

Dernière chose assez dingue et inédite, le jeu vous proposera de créer votre véhicule de A à Z. Vous choisissez la catégorie, la position du moteur, les différentes pièces (différentiel, boîte de vitesses, embrayage…), nul doute que les créateurs en herbe s’y amuseront un bon moment. D’ailleurs vous l’aurez compris avec le paragraphe précédent vous pourrez également personnaliser votre pilote en choisissant sa tête, sa combinaison, le logo de l’écurie, etc.

Pour faire court, EA Sports WRC est maintenant ce qui se fait de mieux en matière de jeux de rallye. Il éclate la concurrence entière et reprend Dirt 2.0 en l’améliorant sur à peu près tous les points. Plus joli, plus réaliste (aussi bien au niveau de la conduite notamment sur l’asphalte que le son des moteurs), des spéciales très variées où vous pourrez très bien emprunter des chemins pour revenir plus tard sur une route pour traverser un village, encore plus de contenu avec presque une vingtaine de pays, un mode carrière très complet, la possibilité de créer sa voiture, l’idée des Moments qui seront régulièrement mis à jour et s’inspirant pour certains de faits réels et enfin la licence pour avoir tous les équipages officiels. Merci aux développeurs pour cette pépite, je ne pouvais pas rêver mieux !

Ravenswatch
Ravenswatch

Libérez Reverie des Cauchemars

Super Algebrawl
Super Algebrawl

J’ajoute 10, je divise par 3, le compte est bon, tum tum tum

Bzzzt
Bzzzt

Un bon platformer à l’ancienne

1 réflexion au sujet de « EA Sports WRC »

Laisser un commentaire