Rapide Critique

Tunche

Bestio
Publié le 7 décembre 2021

Développeur

LEAP Game Studios

Éditeur

HypeTrain Digital

Date de Sortie

2 novembre 2021

Prix de lancement

19,99 €

Testé sur

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Développé par un studio péruvien, Tunche est un beat’em up roguelite jouable jusqu’à 3 en coopération locale. Entièrement dessiné à la main, le titre est tout simplement magnifique. La forêt amazonienne est un véritable régal à parcourir et fourmille de petites animations la rendant presque vivante.

L’aventure commence dans une clairière où vous allez choisir votre héros parmi cinq personnages uniques : Rumi la sorcière, Pancho le musicien, Qaru le garçon oiseau, Nayra la guerrière et Hat Kid du jeu A Hat In Time. Chacun a ses propres spécificités mais globalement vous aurez une attaque basique, une attaque magique et la possibilité d’envoyer vos adversaires dans les airs pour continuer à les frapper avant qu’ils ne retombent au sol.

Chaque zone est générée procéduralement et vous allez devoir éliminer tous vos adversaires pour passer à la suivante. Pour vous aider dans votre aventure, vous obtiendrez parfois des noyaux spirituels vous octroyant des bonus passifs (vitesse de déplacement augmentée, bouclier encaissant les dégâts, arc électrique se propageant entre les adversaires lorsque vous les frappez, etc.).

En fonction de vos talents de combattant, une note de style montera peu à peu jusqu’à atteindre le S++, récompensant une prouesse exceptionnelle. Mais pour cela vous devrez varier au maximum vos attaques en vous servant de vos coups basiques, des projections, des attaques magiques, le tout sans vous faire toucher. Plus la note sera élevée, plus les récompenses des zones seront intéressantes.

Au total ce seront 4 environnements différents qu’il faudra traverser pour rétablir la paix dans la forêt. Les boss sont d’ailleurs plutôt impressionnants à l’écran, même si vous devriez rapidement comprendre comment les battre.

En cas de mort, vous retournerez au camp où vous pourrez dépenser différentes ressources pour améliorer votre personnage (plus de points de vie, de dégâts, noyaux plus efficaces…) et c’est d’ailleurs le seul reproche que je ferai au jeu, la couche roguelite appliquée à un beat’em up ne fonctionne pas très bien. De base les personnages manquent cruellement de combos et les premières parties seront très monotones. Il faudra quelques décès avant d’avoir un héros avec un panel de coups variés et ne plus uniquement appuyer frénétiquement sur la même touche en boucle.

Ce choix de game design mis à part, le reste est vraiment bon et j’ai passé un super moment sur le jeu. Si vous aimez les beat’em up n’hésitez pas à lui donner sa chance. Vous ne devriez pas le regretter, ne serait-ce que pour la jolie balade qu’il propose, ça fait plaisir pour une fois de ne pas enchaîner les égouts et autres ruelles miteuses !

Young Souls
Young Souls

Bastonner des gobelins en famille

Laisser un commentaire