Rapide Critique

Lacuna – A Sci-Fi Noir Adventure

CactusSinger
Publié le 15 janvier 2022

Développeur

DigiTales Interactive

Éditeurs

Assemble Entertainment

Date de Sortie

20 mai 2021

Prix de lancement

15.99 €

Testé sur

PC

Lacuna nous met dans la peau d’un agent gouvernemental enquêtant sur l’assassinat d’une importante personnalité politique en pleine visite diplomatique. Neil Conrad est un personnage torturé par son divorce et sa vie sentimentale, préférant se noyer dans son travail. Habillé d’un long manteau et d’une cravate, on le retrouve accoudé à un balcon, contemplant la vue sur la ville d’un œil distrait, allumant une cigarette, alors qu’une voix-off narre, au bénéfice du spectateur, ses pensées, ses sentiments et ses regrets à l’aide d’une voix grave. Pas de doute, si tous les clichés du genre ne sont pas cochés, on est bel et bien dans une aventure d’inspiration Détective Noir.

Avec, et on l’aura deviné de par son titre, un twist futuriste / Cyberpunk. En effet, l’action de Lacuna se situe au sein d’un système solaire composé des planètes Ghara, la planète d’origine de l’humanité, de New Joran et de Drovia, une récente colonie terraformée prisée pour ses mines de Tyllanium, un métal rare utilisé comme source de stockage d’énergie. Au sein de ce système on y trouvera, entre autres joyeusetés, des tensions politiques entre planètes, des conflits entre colonialistes et désir d’indépendance des colonies, de la corruption au sein des gouvernements, la montée en influence d’un culte religieux anti-science et la toute-puissance des grosses corporations et des personnes à leurs têtes. C’est autour de ce contexte pesant que va se dérouler l’histoire de Lacuna et l’enquête de l’agent du CDI Neil Conrad, qui débutera lors de l’assassinat d’un ambassadeur venu pour réclamer l’indépendance de Drovia.

C’est d’ailleurs un des points forts de cette aventure narrative. Bien que l’on ait un univers très détaillé, le jeu a la bonne idée de se concentrer sur son histoire et son enquête, où les informations sont distillées au compte-gouttes. Ici pas de quête secondaire ou d’histoire facultative. Il en résulte un jeu certes assez court (comptez environ 5 heures pour atteindre une fin), mais avec un rythme soutenu tout du long de l’aventure, qui nous pousse toujours vers l’avant. D’autant que contrairement à un titre de prime abord similaire tel que Tales of the Neon Sea, Lacuna ne propose pas d’énigmes à base d’objets ou encore de puzzles ou autres casse-têtes, mais base son gameplay quasi exclusivement sur la récupération et l’association d’indices afin d’en déduire des conclusions faisant avancer l’enquête. Les indices sont glanés via emails, articles de journaux, mais surtout via l’interrogation de témoins et de suspects, en veillant bien sûr à soigneusement choisir ses questions et réponses. Le jeu se targue d’ailleurs d’avoir un système de dialogue non linéaire où il faut faire des choix et où il ne serait pas possible d’épuiser toutes les possibilités de dialogue. Dans les faits, c’est surtout vrai pour quelques dialogues clés et les choix restent assez limités. Néanmoins, ils semblent avoir une incidence sur la suite des événements, et sur la fin obtenue. Il est en effet possible de voir différentes fins selon nos actions choisies tout au long de l’aventure. Attention tout de même, il ne s’agit pas de très gros changement qui vous donneront envie de refaire le jeu plusieurs fois de suite (d’autant qu’il n’est pas possible de recharger une sauvegarde et qu’il faut donc tout reprendre du début). Le destin de plusieurs personnages est cependant affecté par vos choix et on apprécie l’effort fourni par les développeurs pour nous donner une fin un peu plus personnalisée.

On trouve quelques bonnes trouvailles dans certaines énigmes qui vous pousseront à réfléchir quelques minutes de plus. Cependant, le jeu n’offre pas un grand challenge niveau difficulté pour les habitués du genre, même s’il est possible de se tromper dans ses conclusions, ce qui pourra affecter la suite de l’enquête. Un bon point pour le rythme certes, mais qui ne contentera pas forcément tout le monde, le gameplay du titre restant de fait très en retrait. À noter que les déplacements se font en mode platformer dans ce qui parait initialement être de grands environnements (à l’échelle du jeu d’aventure graphique). Mais malgré l’inquiétude initiale, les zones de jeux restent suffisamment restreintes pour ne pas s’y perdre trop ni être frustré par quelques allers retours. Des indicateurs visuels vous aideront par ailleurs à vous y retrouver.

Au niveau visuel, Lacuna présente un pixel art dans la moyenne, sans être exceptionnel. Il offre cependant quelques beaux paysages de sa ville futuriste. L’habillage sonore est lui plutôt plaisant dans l’ensemble, alternant des sonorités jazz et synthwave, avec quelques morceaux qu’on voudra ajouter à sa playlist personnelle et qui viennent bien marquer les moments de tensions de l’histoire.

Au final, Lacuna  – A Sci-Fi Noir Adventure propose une aventure narrative concise mais bien rythmée, allant toujours de l’avant sans trop de temps morts. Aux commandes de l’agent Conrad, nous vivrons une vraie enquête déclenchée par un assassinat qui prendra vite des proportions interplanétaires au milieu de tensions politiques sur fond de colonialisme. Principalement basé sur la collection d’indices et l’interrogation de personnages, il reste peut être un peu léger niveau gameplay et contenu. Cependant, il réussit quelques belles énigmes donnant lieu à de bons moments de réflexion même si l’ensemble du titre reste plus qu’accessible pour tous. Avec son système de choix et ses différentes fins possibles, il vous fera passer un agréable après-midi pour peu que vous soyez à la recherche d’une histoire de détective sans prise de tête.

SILT

Exploration et puzzle sous-marins

Laisser un commentaire