Rapide Critique

Prose and codes

Crim
Publié le 3 mars 2022

Développeur

Hero Games Co LLC

Éditeur

Hero Games Co LLC

Date de Sortie

11 février 2022

Prix de lancement

8.19 €

Testé sur

PC

En lien avec le projet Gutenberg, qui a pour vocation de numériser et préserver un grand nombre d’œuvres littéraires (une partie des bénéfices du jeu y sont reversés), Prose and Codes vous met dans la peau d’un agent devant lire des messages codés, où chaque lettre correspond à une autre. Votre objectif dans tout cela : aucun, si ce n’est le plaisir de décrypter les phrases, toutes issues de romans très connus.

Avec 350 puzzles à compléter, répartis en sept catégories de roman (aventure, conte pour enfant, horreur, science-fiction, drame, mystère et classique), le sous-jeu, une fois la phrase découverte sera de découvrir l’œuvre d’où est tirée la phrase avant de retirer le petit cache pour vérifier la réponse. Plusieurs niveaux de difficulté sont présents, correspondant au nombre de lettres déjà affichées sur le message, allant de 0 lettre (le mode le plus dur) à 6 lettres (le plus facile).

La principale difficulté viendra du fait que le jeu est uniquement disponible en anglais, avec un anglais assez soutenu étant donné que les œuvres datent de plusieurs décennies quand elles ne sont pas centenaire. Si l’aspect narratif se révèle complétement inexistant, l’enrobage du jeu est quant à lui bien présent, avec pour chaque puzzle, une fiche descriptive de l’œuvre ainsi qu’un lien pour pouvoir télécharger l’ebook (libre de droits et en anglais) depuis la page du projet Gutenberg.

Si vous êtes actuellement en train de passer vos 5-10 minutes journalières sur Wordle ou autre dérivé, alors Prose and Codes devrait vous ravir à condition encore une fois d’avoir une bonne maitrise de l’anglais. Par contre, ne vous attendez absolument pas à une grande histoire narrative (ni petite), car le jeu ne contient rien de tout cela. 

Happy Game

Happy Game n’est pas un jeu joyeux, mais il le cherche.

Meet me at noon

Le soleil a rendez-vous avec la lune, mais uniquement si mon cerveau ne fond pas.

Laisser un commentaire