Rapide Critique

Vagante

Crim
Publié le 7 avril 2022

Développeur

Nuke nine

Éditeur

BlitWorks

Date de Sortie

27 janvier 2022

Prix de lancement

19.99 €

Testé sur

Nintendo Switch

Déjà disponible depuis plusieurs années sur PC, Vagante débarque sur la console de rattrapage de toutes les pépites indépendantes (mais pas que), c’est-à-dire la Switch. Et on ne peut pas dire que le titre de Nuck Nine nous ait vraiment surpris tellement il respecte à la lettre la formule du rogue-like, avec un tout petit soupçon de Rogue-lite (ne vous inquiétez pas, les explications arrivent).

Aux commandes d’un guerrier, d’un voleur ou d’un mage, nous avons pour mission d’aller parcours un réseau de grottes, avec un gros trésor au bout du chemin, dont personne n’est revenu vivant. On commence avec le minimum syndical en terme d’équipement (qui dépend évidemment de la classe que l’on choisit). Il nous faudra parcourir 12 niveaux, réparti en 4 biomes pour voir le générique de fin. Chacun des niveaux, généré de manière procédurale, sera toujours construit de la même manière avec une salle abritant un sort, un magasin, un boss et un trésor (que l’on pourra ouvrir une fois le boss vaincu).

Vous ajoutez à cela des caisses et des petits trésors donnant de l’équipement, des potions ou des parchemins. Le premier vous permettra d’équiper votre avatar avec du meilleur équipement, les potions viendront booster vos statistiques et enfin les parchemins auront des effet divers comme recharger vos équipements magiques, retirer une malédiction, découvrir la map et surtout identifier tous les objets. Car évidement, tout le matériel que vous allez ramasser devra être identifié une première fois, soit à l’aide d’un parchemin, soit en l’utilisant. Évidemment, tous les objets n’ont pas que des effets bénéfiques (notamment les potions). Du très très grand classique.

Ensuite, chacun des niveaux aura ses types de monstres et de pièges, dont il faudra apprendre comment tout cela fonctionne, et particulièrement les boss de fin de niveau, pour espérer gagner en puissance, car il est tout à fait possible de sortir d’un niveau sans tuer personne. Évidemment, cela apportera un gros handicap, tellement les compétences à débloquer vont être vitales. Il n’est possible de monter de niveau qu’une fois entre chaque niveau, où le jeu nous donne un peu de répit avec un feu de camp qui permettra au passage de récupérer quelque points de vie.

Si Vagante ne surprend pas, il reste toutefois très bien exécuté, par contre attendez-vous à une difficulté très corsée, où la mort sera très fréquente. Pour rendre votre aventure légèrement plus simple, à chaque mort, votre partie va gagner en niveau, l’expérience dépendant de l’endroit et du nombre d’ennemis que vous avez tués. À chaque montée de niveau, vous allez gagner un background, que vous pourrez choisir en début d’expédition, vous apportant un petit avantage (une de vos caractéristiques incrémentée d’un, démarrer avec un peu d’argent, etc.). Et si vous insistez vraiment, vous pourrez même débloquer deux nouvelles classes de personnages. Et je passe évidemment sur tout un tas de mécaniques un peu mystérieuses et un peu obscures, qui font le sel d’un rogue. S’il n’est pas novateur pour un sou, l’exécution sans faute du titre en fait un jeu solide qui saura satisfaire vos envies de rogue pendant une bonne petite poignée de dizaine d’heures.

Rogue Lords

Tous les coups sont permis, même la triche !

South of the circle

Lorsque les émotions guident vos pas, il est possible de finir dans le grand froid.

Laisser un commentaire