Rapide Critique

Little Orpheus

Bestio
Publié le 11 octobre 2022

Développeur

The Chinese Room

Éditeur

Secret Mode

Date de Sortie

13 septembre 2022

Prix de lancement

12,99 €

Testé sur

PC

Alors que la NASA essaie d’envoyer un homme sur la lune en 1962, la Russie décide de son côté de faire exactement l’inverse et de parachuter un cosmonaute dans un volcan éteint pour explorer le centre de la Terre. Vous êtes ce héros, vous êtes le camarade Ivan Ivanovitch qui, à bord de sa capsule Little Orpheus, n’a pas hésité une seule seconde à braver tous les dangers pour son pays !

Enfin plus exactement l’histoire débute trois ans plus tard alors que vous venez juste de refaire surface en expliquant que vous avez sauvé le monde. Vous êtes immédiatement récupéré par l’armée pour être placé face au Général Yurkovoi qui n’a qu’une seule question « où se trouve la bombe atomique que contenait votre capsule ? » Commence alors le long récit de toutes les péripéties qui vous sont arrivées au cours de ces trois années d’errance.

En vue de côté vous allez revivre toute l’histoire à partir du crash au fond du volcan et croyez-moi, ça va partir dans tous les sens : jungle tropicale peuplée de dinosaures, temple abandonné, estomac de baleine, etc. Les échanges entre le héros et le Général sont vraiment marrants et c’est un véritable plaisir de découvrir chaque rebondissement.

Le jeu est découpé en 8 chapitres différents, plus un bonus qui de mon point de vue était totalement dispensable. Comptez un peu moins de 4h pour tout visiter et ajoutez quelques heures de plus si vous souhaitez récupérer tous les orbes pour débloquer des costumes, artworks, croquis et autres travaux préparatoires. Niveau difficulté le jeu s’approche plus de la balade qu’autre chose, vous aurez quelques caisses à pousser par-ci par-là mais pas de vrais puzzles et il n’y aura que très peu de moments où vous pourrez mourir et si jamais ça devait vous arriver vous recommenceriez juste avant.

J’ai globalement bien aimé l’aventure même si elle s’essoufle sur la fin, aussi bien en terme de rebondissements qu’au niveau de l’humour. Mais pour le côté balade et dépaysement je suis très content d’avoir joué à Little Orpheus.

Hexapoda
Hexapoda

Ce que le shmup EDF aurait dû être !

Laisser un commentaire