Rapide Critique

Bravery and Greed

Bestio
Publié le 8 décembre 2022

Développeur

Rekka Games

Éditeur

Team 17

Date de Sortie

15 novembre 2022

Prix de lancement

19,99 €

Testé sur

PC

Premier titre du studio français Rekka Games, Bravery and Greed est un croisement entre beat’em up, roguelite et dungeon crawler, le tout en vue de côté. Le pitch est simple, un groupe d’aventuriers a entendu parler d’un trésor caché et décide de partir à se recherche.

Le jeu propose 4 personnages différents : un guerrier assez puissant bénéficiant d’une bonne résistance grâce à son bouclier, un voleur très agile pouvant attaquer avec ses dagues et tirer à l’arc, une amazone découpant tout sur son passage grâce à son énorme épée à deux mains ou un chakram pour les cibles éloignées et enfin un sorcier se reposant principalement sur son copain élémentaire qu’il peut invoquer à tout instant.

Chaque personnage est réellement différent et je vous conseille d’aller faire un petit tour en entrainement pour vraiment comprendre toutes les subtilités (le guerrier peut charger avec son bouclier, le mage peut invoquer un bouclier renvoyant les projectiles, l’amazone possède un tourbilol, etc.).

En plus de ce choix de base vous pourrez également prier une divinité parmi quatre. Ce ne sera pas anodin car pour la suite de l’aventure vous obtiendrez peu à peu des bonus passifs liés à cette voie (vitesse d’attaque augmentée, plus de dégâts mais moins de protection, retour à la vie en cas de mort, amélioration d’une de vos attaques…). En éliminant vos ennemis vous obtiendrez également du loot : médaillons, bottes, gants, chacun aura des effets différents (augmentation de la vitesse de déplacement, saut supplémentaire, ajout de dégâts de poison, familier qui vient aider en combat, etc.). Autre chose sympa, vous pourrez également trouver des sceptres magiques pour invoquer des squelettes, lancer une tempête de givre, un trou noir, et bien d’autres choses.

Si on ajoute à ça que les 5 biomes à traverser sont générés procéduralement, chaque partie sera réellement différente de la précédente, surtout qu’au fil du temps de nouveaux objets auront des chances d’apparaitre et que vous pourrez également activer des cartes de tarot pour modifier votre quête (une troupe de nains rancuniers pourra par exemple vous traquer dans chaque donjon).

Par pas mal de côtés Bravery and Greed me rappelle Gauntlet avec ce côté arcade très convivial. Il est d’ailleurs possible de jouer jusqu’à 4 aussi bien en local qu’en ligne, mais je ne vous cache pas que c’est vite le bazar à l’écran… par contre c’est super marrant ! Et si vous n’aimez pas vos amis, vous pourrez les défier dans les modes pvp, de quoi pimenter vos soirées pizzas.

Je n’en ai pas parlé jusqu’à présent mais le titre est magnifique. Le pixel art est très soigné et les effets de lumière donnent vraiment vie à l’action. La bande-son remplit parfaitement son rôle et on enchaine les parties avec plaisir, comptez de 1 à 2h pour une run complète.

Je me suis vraiment éclaté avec Bravery and Greed. J’avais adoré la démo lorsque je l’avais testée durant le festival steam et cette version finale confirme ma première impression. Beau, dynamique, proposant un contenu conséquent, il mérite totalement sa sélection GSS et je sais que c’est un jeu que je ressortirai souvent lorsque j’aurai des amis à la maison.

Laisser un commentaire