Rapide Critique

Patch Quest

Bestio
Publié le 14 mars 2023

Développeur

Lychee Game Labs

Éditeur

Curve Games

Date de Sortie

2 mars 2023

Prix de lancement

14,99 €

Testé sur

PC

Développé depuis 7 ans en solo par Liam/Lemon, Patch Quest vient de passer en 1.0 au début du mois. Au programme, un mix de pas mal de genres différents : du metroidvania avec des chemins à débloquer peu à peu, du pokemon avec des monstres à capturer pour profiter de leurs pouvoirs ou encore du twin stick shooter avec pas mal de boulettes à l’écran, notamment durant les combats de boss.

Le but ultime du jeu est de retrouver le trésor perdu de l’ancien roi, mais pour cela vous allez devoir explorer une jungle, un désert, une zone volcanique, des fonds marins, etc. La carte est vraiment vaste et les environnements sont très variés, il est vraiment plaisant de découvrir en permanence de nouveaux monstres, arbres et autres plantes.

Outre un pistolet à bulles permettant de calmer les animaux sauvages, vous possédez également un lasso. Attrapez une créature, faites-en le tour et hop, vous pouvez la monter pour utiliser ses compétences ! Chaque bestiole possède de base un pouvoir défensif, mais au fil du temps vous pourrez débloquer deux attaques ainsi qu’un pouvoir ultime utilisable une fois par combat.

C’est vraiment marrant d’essayer de dompter chaque animal et de découvrir ses capacités, le jeu vous poussera d’ailleurs à en changer souvent, d’une part car une barre d’énergie se videra peu à peu jusqu’à épuisement de la bestiole, d’autre part car dans le menu vous aurez la liste complète de la faune du jeu avec tout ce que vous avez déjà attrapé.

Si vous aimez collectionner des choses le jeu est d’ailleurs fait pour vous car il y a également le listing de la flore, celui des ornements, celui des tablettes anciennes à déchiffrer, etc. Chaque nouvelle zone visitée remplira une jauge en haut de votre écran qui, une fois remplie, vous permettra d’ajouter un de ces éléments à votre bibliothèque (et vous pourrez également replanter certaines plantes à des endroits précis du jeu pour bénéficier de bonus).

Au fil de votre avancée vous débloquerez de nombreux raccourcis. Car jusqu’à présent je n’en ai pas encore parlé mais en cas de mort vous retournerez au camp de base et devrez tout recommencer. En fonction de vos exploits votre niveau d’explorateur montera et vous pourrez déverrouiller de nouveaux avantages (ralentissement du temps si vous vous faites toucher, déplacements plus rapides pendant la capture au lasso…). Les tuiles déjà visitées seront mélangées (mais resteront tout de même par zones, la jungle sera par exemple toujours à l’ouest de votre maison) et vous serez bien content d’utiliser les raccourcis pour vite retourner où vous vous étiez fait tuer.

Plus vous parcourrez de tuiles durant une session et plus les monstres rencontrés seront puissants. Mais parallèlement à ça vous récupérerez également de nombreux artefacts renforçant votre puissance de tir, les compétences de vos montures, la possibilité de marcher sur les pièges sans les déclencher et plein d’autres choses encore. Quand les planètes s’alignent le sentiment de puissance est vraiment grisant, d’autant plus si vous avez monté vos statistiques de tir et d’esquive.

La prise en main est excellente et si comme moi vous aimez les boulettes certains affrontements vous donneront du fil à retordre (un mode facile est également disponible, ainsi que plein d’autres niveaux de difficulté si jamais vous trouvez l’ensemble trop simple). N’hésitez pas à abuser des fruits que vous trouverez un peu partout pour bénéficier d’un tir shotgun, mitraillette, à fragmentation, etc. Et si vous avez une personne pour vous accompagner tant mieux, le titre est jouable à deux en coop.

J’ai beaucoup aimé Patch Quest. La progression est plaisante, c’est vraiment marrant de monter les différentes montures du jeu et l’aspect twin stick shooter m’a évidemment conquis. Il est par contre dommage de ne pas pouvoir sauvegarder, surtout que les parties peuvent être longues. C’est vraiment frustrant de devoir retourner au camp car on a un impératif (comme aller au lit car il est déjà 3h du mat) alors qu’on avait une run incroyable avec tous les artefacts qui allaient bien. Je ne suis pas super convaincu que cette idée de rogue convienne si bien que ça au titre, je pense sincèrement qu’une progression classique aurait été mieux. Mais bon, ne boudons pas notre plaisir, c’est du tout bon, félicitations à l’auteur, ainsi qu’à la traduction française qui a fait un boulot incroyable au niveau du nom des monstres !

Cult of the Lamb
Cult of the Lamb

Tout bien que tu détiens est un souci qui te retient

Laisser un commentaire