Rapide Critique

Gunhead

Bestio
Publié le 18 novembre 2023

Développeur

Alientrap

Éditeur

Alientrap

Date de Sortie

8 novembre 2023

Prix de lancement

19,50 €

Testé sur

PC

Quand un jeu fonctionne et qu’on veut faire une suite il y a principalement deux choix : rajouter quelques bricoles par-ci par-là et mettre un 2 derrière ou alors prendre des risques en changeant un élément central du gameplay pour voir ce que ça donne. Les développeurs d’Alientrap sont partis sur cette deuxième solution et en ont profité pour appeler leur nouveau jeu Gunhead et non Cryptark 2.

Tout le cœur du jeu précédent a été conservé. Le but est toujours de fouiller des épaves aliens à la recherche de ressources et de technologies inconnues, par contre le gameplay est totalement différent car ils sont passés d’un twin stick shooter à un fast FPS et ça ça change tout !

Un client vous appelle pour vous proposer un contrat, vous choisissez votre plus belle armure de combat et vous vous lancez dans l’aventure. À chaque étape vous aurez le choix entre trois épaves différentes. Prenez bien le temps de les analyser car elles sont générées procéduralement et seront donc toutes différentes les unes des autres. Leur forme changera, mais aussi et surtout les défenses qu’elles contiendront. Car si on parle de pillage, dites-vous que ces structures à la dérive seront défendues par des robots, tourelles et autres créatures étranges.

Votre cible principale est évidemment de détruire le cœur pour désactiver toutes les défenses, mais il faudra souvent neutraliser d’autres modules sur votre route pour l’atteindre. Système de bouclier qui rend invincible certains composants, alarme qui verrouille les portes et lance plein de drones de combat à vos trousses, brouilleur qui bloque en partie votre scanner, etc. C’est vraiment intéressant de planifier à l’avance ce que l’on va faire, même s’il faudra tout de même improviser au moins en partie sur le terrain.

Une fois que vous avez votre route en tête, il est temps de passer par l’armurerie pour vous équiper. Votre armure possède 4 emplacements d’armes et 1 emplacement d’objets à choisir parmi une cinquantaine de possibilités : bombes, canons, armes énergétiques, de mêlée, roquettes, projectiles, il y en a vraiment pour tous les goûts. Par contre il faudra non seulement les débloquer en fouillant les épaves pour récupérer leurs plans, mais en plus payer pour les assembler.

Chaque mission réussie vous récompensera avec pas mal de crédits, plus des extras si vous parvenez à remplir des objectifs secondaires. Trois seront proposés à chaque fois : terminer en moins de x minutes, détruire tel système en premier, ne pas utiliser de soin, etc. Le jeu n’est vraiment pas facile mais heureusement 4 modes de difficulté sont disponibles pour s’adapter à tous les joueurs.

Dans Cryptark il y avait déjà un gros décalage entre la phase de planification et la phase d’action, c’est encore plus vrai ici car quand je disais fast FPS en introduction ce n’était pas mensonger. L’action va vite, très très vite. Ça explose de partout, il faut sans cesse se déplacer pour se mettre à couvert, esquiver les attaques ennemies, les systèmes de défense, le tout dans les trois dimensions car votre armure de combat est très mobile et vous pourrez donc sans problème vous propulser à la verticale.

La gestion de l’inventaire est vraiment importante car les munitions sont limitées et le jeu vous poussera constamment à vous adapter au mieux à la situation et à surtout tester tout ce que vous débloquerez ou récupérerez dans les épaves. Et n’oubliez pas de garder des armes vraiment puissantes pour les bosses car de temps en temps le cœur sera remplacé par le Juggernaut, le Tyran, le Kraken ou autre créature au nom amical !

J’avais adoré Cryptark à l’époque mais j’ai finalement moins accroché à Gunhead. Pas parce qu’il est moins bon, juste parce que j’aime beaucoup moins les FPS que les twin stick shooters. Car pour le reste c’est vraiment excellent. La génération procédurale des épaves est bonne, le jeu regorge d’armes et objets différents, la bande-son tabasse, graphiquement c’est très joli et je salue encore une fois la prise de risque du studio Alientrap qui aurait pu rester sur ses acquis et a pourtant décidé de tenter quelque chose d’autre. Bravo à eux !

Make Way
Make Way

Construire, piloter, construire, piloter…

GeneRally 2
GeneRally 2

Créez des circuits en quelques minutes

Laisser un commentaire