Rapide Critique

Make Way

Bestio
Publié le 14 décembre 2023

Développeur

Ice BEAM

Éditeur

Secret Mode

Date de Sortie

4 décembre 2023

Prix de lancement

14,99 €

Testé sur

PC

Je pense pouvoir dire sans prendre trop de risques que les développeurs de Make Way sont de grands fans de Micro Machines. On retrouve ici la conduite ultra arcade chère à la licence (accélérateur, frein… et c’est tout), la caméra en vue de dessus commune à tous les joueurs, l’élimination des concurrents qui sortent de l’écran… et pour pimenter la recette, ils ont ajouté des armes ainsi que la possibilité de construire ses propres circuits !

Quand j’avais lu le descriptif je m’étais dit que c’était une bonne idée, mais que je ne pourrais pas vraiment en profiter car je ne suis pas un très grand créateur et qu’au bout d’un ou deux circuits inintéressants bâtis avec mes petits mains malhabiles j’aurais tout misé sur la communauté. Mais en fait les développeurs ont eu une idée de génie, les joueurs fabriquent la piste au fur et à mesure de la partie !

Chaque course de Make Way va alterner entre phases de construction et phases de pilotage. Au départ, chaque joueur choisit une pièce parmi une petite sélection à l’écran et va la placer en jeu pour créer une piste. Ensuite chacun saute dans sa voiture et c’est parti pour une course effrénée jusqu’à la ligne d’arrivée. Si un joueur sort de l’écran sa voiture est détruite mais il réapparaît au prochain point de passage. Lorsque la ligne d’arrivée est atteinte les points sont calculés. Vous en marquez pour chaque section validée, pour avoir terminé la course et le premier obtient même un petit bonus. Ensuite le jeu repasse par une phase de construction, puis une phase de course et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un des joueurs atteigne 3000 points (ça fluctue suivant le nombre de concurrents).

Cette idée de construire au fil de la partie est vraiment géniale car chaque manche repartira depuis le départ, donc petit à petit les joueurs retiendront les différentes sections du tracé. Par contre si vous pouvez ajouter de nouveaux blocs (lignes droites, loopings, virages…), vous pouvez également ajouter des pièges et autres joyeusetés à ce qui a déjà été posé (bumpers, ventilateurs, presses…) ce qui fait qu’une section bien connue peut finalement devenir meurtrière un peu plus tard ! Ajoutez à cela des armes variées (qui peuvent même rester en jeu tant qu’elles n’ont pas explosé dans le cas des mines) et vous obtenez des segments qui ne se passeront jamais de la même façon d’une manche à l’autre !

Quatre modes sont disponibles : course, classique, chaos et personnalisé. Dans le premier les armes et les obstacles sont désactivés et la route comporte des barrières pour éviter de se fracasser 100m plus bas. Dans le deuxième (qui, je cite, représente « le jeu tel qu’il a été conçu pour être joué ») il y a des armes à récupérer sur la piste, vous pouvez poser des obstacles et il y a des murs dans les virages (en ligne droite n’hésitez pas à mettre des petits coups de pare-choc à vos concurrents). Le troisième porte bien son nom car ce sera le chaos total avec des armes, des obstacles de partout, aucun mur, bonne chance pour atteindre la ligne d’arrivée ! Et enfin le dernier vous permettra de paramétrer votre course comme vous l’entendez.

À la fin de chaque partie vous obtiendrez des points d’expérience en fonction de vos performances (classement, destructions, utilisation de tel ou tel élément…). Ces points feront monter une jauge qui vous permettra de débloquer de nouvelles voitures (c’est uniquement cosmétique les véhicules ont tous les mêmes caractéristiques), de nouvelles pièces de circuit ainsi que de nouveaux pièges. Et croyez-moi le jeu regorge de choses totalement folles. Sans tout dévoiler je peux parler de tremplins pour passer dans un cercle de flammes, des sections d’autoroute avec du trafic, des barrières qui montent et descendent, etc.

 

Comme vous l’aurez probablement compris, le jeu mise tout sur le multi, un mode solo contre des bots est bien disponible, mais ne comptez pas trop dessus pour vous amuser. Si par contre vous avez des amis de passage à la maison, c’est le jeu parfait. La prise en main et le fun sont immédiats. Et d’ailleurs je dis à la maison, mais une fois de plus le Steam Remote Play Together fait des merveilles. J’ai pu tester en hébergeant la partie et en invitant 3 amis, ça fonctionne sans aucun souci.

Alors tout n’est pas parfait, actuellement si vous mourez juste avant un point de passage vous ne réapparaissez qu’à celui d’après, infligeant de ce fait une double pénalité (0 point pour la section en cours et la suivante), il n’y a pas de moyen de communiquer dans les parties en ligne (ne serait-ce qu’un système d’emotes pour dire si on est prêt, content, etc.), c’est un peu long de débloquer tous les éléments pour s’amuser un maximum et se rendre compte du vrai potentiel du jeu, on ne peut pas choisir le nombre de points pour la victoire et d’autres petites choses du genre.

Mais si on met de côté ces détails qui peuvent en plus être assez facilement corrigés si les développeurs le souhaitent, je me suis vraiment éclaté avec Make Way et le concept d’alterner entre création et course est fantastique. Chaque partie est totalement différente de la précédente et au fil des manches la compétition devient de plus en plus chaotique, ça faisait longtemps que je n’avais pas autant ri en jouant ! Si vous aimez les jeux de course arcade en vue de dessus et le multi, foncez !

Hexle
Hexle

Sudoku en hexadécimal

Bzzzt
Bzzzt

Un bon platformer à l’ancienne

Laisser un commentaire