Detroit : Become Human

8 ans après Heavy Rain, et alors que le jeu vidéo narratif est devenu un genre à part entière, Quantic Dream remet le couvert avec Detroit : Become Human. Alors que les problématiques liées à l’intelligence artificielle ne cessent de s’imposer comme enjeux majeurs de notre futur proche, le jeu semble tomber à point nommé ; qu’en retire-t-on ?

Lire la suiteDetroit : Become Human

La Terre du Milieu : L’Ombre de la guerre

Sans être follement original à première vue, Shadow of Mordor avait réussi par se distinguer en offrant à la fois un bon jeu dans l’univers de Tolkien – ce qui ne fut pas donné à tout le monde – et un ingénieux système de gestion de ses orques appelé Nemesis qui avait su les rendre aussi bien anti que sympathiques. C’est donc avec un intérêt réel que nous attendions Shadow of War.

Lire la suiteLa Terre du Milieu : L’Ombre de la guerre

Gran Turismo Sport

Need for Speed, Forza, Dirt, Grid… Aujourd’hui, les jeux de courses ne manquent pas et sont tous plus beaux les uns que les autres. Gran Turismo est une franchise qui existe depuis la première Playstation. Je me souviens encore des heures et des heures passées sur GT3 a-spec dans mon adolescence. Mais malgré mon amour pour ce jeu à l’époque, je n’ai jamais rejoué à un Gran Turismo. J’ai donc décidé de renouer avec l’un de mes premiers amours, pour voir ce qui avait changé.

Lire la suiteGran Turismo Sport

Dark Souls : Par-delà la Mort – Volume 2

L’univers des Dark Souls et affiliés est riche de sa complexité. Ces jeux ne se racontent pas de manière très directe. Ils usent de détours et de non-dits, de subterfuges pour vous glisser des informations ça et là. Parfois, un personnage non jouable vous fera de sa prose alambiquée quelques révélations incroyables. A d’autres moments, le descriptif d’un objet vous en apprendra tout autant. Comprendre l’histoire des Souls, c’est participer à un puzzle mental pour en remettre les pièces dans le bon ordre. Elle ne tente pas de nous écraser trop lourdement sous son poids et nous laisse le soin de l’aborder et de la découvrir par nous-même. Les livres Dark Souls: Par-delà la Mort sont fait pour qui aurait envie de comprendre cette histoire, ou compléter son savoir sur la question. Le second volume qu’il m’a été donné de lire va plus exactement tenter de faire la lumière sur Bloodborne, dont les liens avec la série des Souls est presque indéniable même s’il parvient à s’en détacher en partie, et sur Dark Souls III, le dernier chant d’honneur d’une saga qui a bien vécu.

Lire la suiteDark Souls : Par-delà la Mort – Volume 2

The Evil Within 2

Sebastian Castellanos est de retour pour la seconde fois dans la maison des fous. Sauf que cette fois-ci, on lui procure une motivation suffisante pour y replonger : retrouver sa fille qu’il pensait morte dans un incendie. Alors que le Stem lui faisait prendre des vessies pour des lanternes dans le premier volet, il est pour cette incursion pleinement conscient qu’il va plonger dans l’horreur d’une conscience partagée. Si le premier The Evil Within partait parfois un peu dans tous les sens en ayant du mal à se positionner quelque part, le second prend une direction plus mature et posée même si au commencement, cela ne fut pas forcément évident.

Lire la suiteThe Evil Within 2

BAFL – Brakes Are For Losers

J’ai beau ne publier sur GSS qu’une fois toutes les lunes de sang, cela n’empêche pas mon rédac’ chef préféré d’être toujours parfaitement à l’écoute de mes désirs. À peine ai-je évoqué « arcade » dans la liste des types de jeu qu’il me plairait de tester, qu’il m’a demandé direct si j’étais tenté par une distribution de BAFL. Eh oui, que voulez-vous, on est comme ça, entre lui et moi, ce n’est que de la tendresse. Bref, je m’égare : avec BAFL – Brakes Are For Losers, je voulais de l’arcade et je n’ai pas été déçu. Enfin, si, quand même un peu…

Lire la suiteBAFL – Brakes Are For Losers

Drive Girls

Dans Drive Girls on contrôle des filles qui se transforment en voitures. Et rien qu’avec ce concept on pourrait faire un jeu sympa, en étant un minimum doué ou en voulant faire un truc bien. Mais là… Donc Drive Girls c’est une histoire de filles qui se transforment en voitures, mais personne ne prend le temps d’expliquer pourquoi. D’ailleurs il n’y a que des filles dans ce jeu, et personne n’explique pourquoi non plus. Le jeu s’ouvre sur la découverte de la fille rouge qui veut entrer dans les services d’urgence et comme elle arrive en retard à son premier jour (cliché n° 1 dans l’histoire du jeu qui en comporte un sacré paquet) se retrouve sur une île isolée où elle va devoir affronter une invasion d’insectes robots qu’on sait pas trop d’où ils sortent mais on s’en fout un peu en fait… Sur place d’autres filles vont se joindre à la bagarre (la timide à gros air-bags, la fille chat hyperactive sur amortisseurs, l’intello à lunettes froide comme un circuit de clim) le tout sous les ordres d’une chef trop dark top mystérieuse, de l’original quoi.

Lire la suiteDrive Girls

2DARK

Sauver des princesses, combattre des ennemis gigantesques et explorer le monde à la recherche de trésors, c’est complètement surfait. Alors que 2DARK nous propose de sauver des petits enfants, de combattre Marc Dutroux, et d’explorer une ville crasseuse qui ferait passer Gotham pour un village paisible : avouez que c’est vendeur. Alors suivons ce marchand de bonbons pour en savoir plus, quelque chose me dit qu’il va à Gloomywood.

Lire la suite2DARK