For The King

Il était une fois, il y a fort longtemps, un royaume lointain où seul régnait le soleil, la prospérité et la joie de vivre. Enfin ça c’était jusqu’à ce qu’un très vilain magicien tue le roi. Heureusement, la reine, tout aussi bienveillante que le défunt roi fit appel à tous les anciens héros du royaume pour venir à bout de la menace que représentait le magicien.

Lire la suiteFor The King

Reigns

Vous connaissez l’application Tinder ? Vous jetez vos potentiel(le)s prétendant(e)s ou les gardez dans un coin d’un coup de tactile bien senti ? Et bien le gameplay de Reigns, c’est le même ! A ceci près que là, au lieu de trouver l’amour, vous allez devoir (virtuellement) régner le plus longtemps sur un royaume…


ss_ee14f2c6acbb1021b24757b01949a8767b17b9d4-1920x1080


Les choix de l’une de vos vies

Monseigneur, rien ne va plus. Il faut réussir à contenter tout le monde : l’église, vos fragiles villageois, l’armée et votre trésorerie. Mais voilà, il y a la guerre qui frappe aux portes de nos royaumes. Quand à ce médecin et ses expériences bizarres, il ne me fait pas confiance. Vous voulez vraiment améliorer le toit de l’Eglise ? Est-ce bien nécessaire de dépenser pour cela ? Attention, vous êtes dans le rouge ! De l’argent en moins et c’est la révolte… Messire… Que fait votre tête au sol, décrochée de votre corps ?

Reigns, c’est la dure vie de roi, racontée une carte à la fois. Chaque carte que vous piochez automatiquement définit une année à la tête du royaume. Le but est de durer le plus longtemps, en parvenant à gérer chaque situation, en faisant les bons choix et surtout compromis entre ce qui vous est proposé par les différents personnages du jeu et ce qui est réellement à faire en fonction de vos jauges de Foi, d’Armée, de Paysans et d’Argent. On peut penser que ce sera simple, que se sera vite parcouru… On ne peut pas davantage se tromper.

Reigns est particulièrement envoûtant. De par sa simplicité de gameplay tout d’abord (un balancement à droite ou à gauche, à la souris ou à la manette, pour remplacer le tactile de la version iOS et Android) mais aussi grâce à un humour et une traduction française tous deux de qualité. On s’amuse beaucoup pendant les parties et surtout, le jeu rivalise d’ingéniosité pour changer la donne d’une aventure à l’autre : un donjon à explorer, des combats d’insultes, tout est là pour relancer l’intérêt.



La mort à répétition

Dans Reigns, vous allez souvent mourir. C’est le jeu, finalement. Plusieurs morts sont même à collectionner et vous devrez réaliser certaines actions précises pour obtenir de rares morts complètement rocambolesques (comme mourir parce que l’on a trop mangé, par exemple). Chaque mort est gardée en mémoire et mise en avant dans une frise chronologique de vos parties. Cela permet de se rappeler très facilement d’une débâcle ou d’une très bonne partie.

Pour relancer l’intérêt, en plus de posséder un petit bonus Twitch permettant à vos spectateurs d’interagir avec votre partie, Reigns propose un système de progression très sympathique vous débloquant plusieurs cartes de situations lorsque vous terminez des objectifs précis et souvent scénaristiques. Trouver une sorcière, terminer une croisade, tout cela vous débloquera des nouveaux scénarios, de nouvelles situations tombant aléatoirement au fil de votre pioche et forcément, on veut rapidement toutes les découvrir.


Vous l’aurez compris, Reigns n’a pas vraiment de défaut. Il est addictif, généreux, continuellement mis à jour, se joue très bien en passant la manette d’un joueur à l’autre en soirée un peu plus calme qu’a l’accoutumée et surtout, l’écriture est vraiment de qualité. On ne peut que vous le conseiller, même si la meilleure expérience de jeu est clairement sur des plateformes tactiles.

Farabel

Dans toute leurs productions, Frogames a toujours proposé un gimmick un peu spécial, une idée farfelue. Farabel ne déroge pas à la règle et pour cause, le jeu vous propose de commencer par la fin ! Idée plutôt osée étant donné que cela complique énormément la tâche dans la narration, comme nous l’explique Christophe Canon, unique développeur du jeu, dans l’interview qu’il nous a concédé il y a de ça quelques jours.  Pari réussi ?

Lire la suiteFarabel

King Quest : Episode 1 – A Knight to Remember

The Odd Gentlemen. Depuis « Les mésaventures de PB Winterbottom » (leur premier jeu), le studio a bien changé. La plupart des concepteurs se sont enfuis après l’échec de Wayward Manor et Activision a racheté la boite lors de son « revival » de la franchise Sierra. Une franchise conçue pour de « petits jeux », souvent indépendants dans la forme (mais pas dans le fond). Ce King Quest est aussi un « revival », ce qui rend tout cela très symbolique. Que vaut alors cet épisode 2015 de l’une des plus grandes sagas du jeu d’aventure en point & click ?

Lire la suiteKing Quest : Episode 1 – A Knight to Remember

NOT A HERO

Découvert à la Gamescom 2014, Not a Hero m’avais déjà furieusement tapé dans l’œil. J’avais pu alors y jouer quelques minutes au rythme des « RELOAD ! » que me criait l’un des développeurs dans mon oreille fragile lorsque j’oubliais de recharger mon arme. Depuis lors, j’ai attendu la sortie du jeu avec impatience mais non sans scepticisme. Les développeurs du célèbre Olli Olli sont-ils capable de créer encore jeu différent mais tout aussi excellent ?

Lire la suiteNOT A HERO

Chariot

Les jeux en 2D sont magiques. Ils vous donnent envie d’être essayé avant même d’en connaître le principe. Nostalgie oblige, avec une 2D lisse on a furieusement envie de s’y mettre et de se voir happé par un univers particuliers. L’univers de Chariot, c’est avant tout l’histoire d’un Roi qui aime la vie, mais qui s’aime surtout lui. Manque de chance, il meurt. Mais il est encore bien présent près du joueur…

Lire la suiteChariot

Fantasy Conflict

Les jeux de stratégie sont de plus en plus légion sur les smartphones et tablettes, difficile alors de se démarquer. Un bon sens de l’humour et des graphismes de qualité sont encore le meilleur moyen de se mettre en avant. Et si en plus, on est un bon jeu ? Alors, c’est l’éclate totale !

Lire la suiteFantasy Conflict

Une démo jouable pour King Arthur II

Malgré son univers légèrement paranormal et ses graphismes certes pas à la pointe, mais tout de même très étonnant pour un jeu de stratégie, le King Arthur II de Paradox et Neocore Games est très attendu par une horde de fans enragés et prêts à tout pour enfin jouer à un vrai STR difficile et passionnant.
Bonne nouvelle pour eux : une démo jouable est désormais disponible et permet de s’essayer une petite heure à ce titre toujours prévu pour demain, 27 janvier, sur tous les bons sites et plateformes de téléchargement et dans vos boutiques import les mieux fournies. Aussi, tous ceux achetant le jeu en ligne avant demain auront le droit à un chapitre prologue gratuit. Même les curieux devraient lancer cette démo jouable, ne serait-ce que pour ne pas passer à côté d’un genre très peu représenté et pourtant plein de promesses !

Singes, bananes et propagande pour MAMBOW

Tout droit venu des esprits délurés d’un petit groupe d’étudiants de Creajeux (composé de Nicolas Alloteau, Pierre Borrel, Ugo Caillol, Pierre Germain, Stéphanie Solliard, Alexandre Adam, Thomas Lamberti et Francois Schambach) actuellement en plein projet de 3e année , MAMBOW se montre ci-dessous en quelques affiches de propagandes de bon gout.
Annoncé comme un jeu de plateforme en 3D vue de côté, MAMBOW nous racontera l’histoire d’un monde félin ou les lions sont rois de père en fils. Alors que le digne successeur de la couronne est en pleine savane, au calme, après avoir renié cette responsabilité royale, il apprend que son père est décédé et qu’il se doit donc de prendre sa place. Un groupe d’orang-outan se chargera de le poursuivre pour le ramener au bercail ! Le but sera alors de se battre pour son indépendance tout au long des niveaux proposés.
C’est du grand n’importe quoi. On vous en reparlera dès que possible tout au long de cette année !

Lire la suiteSinges, bananes et propagande pour MAMBOW

Disney Universe

Reprenant le concept des jeux “enfantins et à costumes” de titres comme Little Big Planet ou MySims, Disney Universe a la chance d’avoir un vaste univers éponyme à utiliser. Les développeurs d’Eurocom ont-ils su en tirer pleinement parti ? C’est ce que nous allons voir !

Lire la suiteDisney Universe