GC13 – Celleste

Mon but pour cette Gamescom, c’était de revenir avec de bonnes surprises pêchées un peu n’importe où. Et il y’en a eu effectivement quelques unes. Parmi ces découvertes, je vous propose de venir du côté du Mexique, avec Elevator Games et son très mignon Celleste.

En même temps avec des vaches de l’espace, des portails et des monstres, c’était soit un jeu tout choupi, soit une simulation de fermier psychopathe. Heureusement, Celleste fait parti de la première catégorie. Comme la plupart des jeux sur tablette, plusieurs niveaux composent le jeu, avec une difficulté progressive et des compétences à découvrir au fur et à mesure. Le but de chaque niveau ? Faire en sorte que vos vaches rejoignent les arbres-portails sans encombre. Et ces petites bêtes ne vous faciliteront pas la tâche. Vous ne pouvez pas les contrôler directement : elles gambaderont seules vers leur destination. Mais dès que de la nourriture se trouvera sur leur passage, ces grosses vaches ne pourront pas s’empêcher d’aller brouter, ou pire, d’aller dormir.

Alors ça ne fait que les ralentir ? Pour le premier niveau, oui. Mais ensuite les choses se corsent car des ennemis font leur apparition et n’ont qu’un seul objectif : manger les vaches. Il suffira alors simplement de les taper pour les faire disparaître. Et ça ne s’arrête pas là. Plus tard, des monstres plus féroces en voudront à vos bovins et les toucher simplement ne sera pas suffisant. Pour s’en débarrasser, il faudra faire appel à des pouvoirs, tels que lancer un météore ou des trous noirs. Mais attention à vos vaches, car elles ne sont pas invulnérables à votre toute puissance. Lorsqu’elles sont au plus mal, les bêtes se retrouvent dans des bulles et commencent à quitter la planète. Exploser la bulle les fera revenir sur la terre ferme, mais tout cela occasionnera une perte de temps.

Très vite, les niveaux se gâtent et les vaches, éparpillées un peu partout sur la planète se feront attaquées de toute part. Surtout lorsque l’environnement s’y met et commence à bloquer le passage. Un coup de magie et c’est reparti, mais là encore les animaux seront vulnérables, coincés sans rien faire. Pour sauver le troupeau plus rapidement, les icônes de l’état du bétail apparaissent sur un côté de l’écran. Après une sélection de la vache en danger, vous serez « téléporté » automatique à l’endroit d’intérêt et il ne vous restera qu’à faire votre travail.

L’ensemble reste assez simple, mais l’intérêt de Celleste est son originalité et son côté un peu décalé et joli. De plus, la soundtrack malheureusement inaudible au salon, promet d’être agréable. Donc si vous avez un iPad ou une tablette Android, préparez-vous fin 2013 à entamer les 30 niveaux répartit sur 3 planètes. Et les vaches seront bien gardées.

LeenUyth

LeenUyth

Gentille, douce et délicate dans une autre vie. Née avec une manette de Master System II dans les mains, j'ai aujourd'hui moins le temps de jouer et me consacre surtout aux jeux d'arcades pour péter un max de rotules rapidement. Et comme j'écris pas beaucoup et que personne d'autre ne veut le faire, je montre souvent ma sale tronche pour les interviews vidéos.
LeenUyth

Les derniers articles par LeenUyth (tout voir)

Laisser un commentaire