BeatBuddy : On Tour

BeatBuddy est un de mes coups de cœur des dernières années, malgré quelques gros défauts qui venaient gâcher certaines parties de rythme. Néanmoins, à l’annonce d’un second jeu venu du jour au lendemain sur la toile, je m’empresse de le lancer. Je vais enfin revoir ce petit bonhomme au fessier rythmé qui m’a fait passer tant d’heures musicales devant mon écran ! Sauf que…

Beabuddy_OnTour (1)Au rythme des clics endiablés

Beatbuddy change totalement de gameplay pour ce nouveau jeu. Voilà que la petite mascotte des développeurs de chez Treaks se lance dans le jeu tactile et/ou à la souris avec ce second titre estampillé Beatbuddy qui n’a donc rien à voir avec l’original. Exit le jeu d’exploration et d’énigmes, à jouer en rythme avec la musique. Ici, il s’agira surtout de faire preuve de dextérité dans un jeu musical très simple à comprendre et peu profond.

À l’écran, vous verrez votre petite mascotte bleue se trémousser sur les rythmes déjà connus des joueurs ayant déjà parcouru Beatbuddy premier du nom (il y a tout de même quelques nouveautés). Autour de ce personnage se trouvent plusieurs objets, coquillages, créatures et autres reliques qui, quand le jeu vous le proposera et seulement à ce moment-là, pourront être activés à la souris afin d’en entendre la sonorité. La musique se forme ainsi, avec chaque note lancée par chaque objet. Le but est alors de précipiter son curseur vers les différentes zones de validation qui apparaissent à l’écran, sans réelle impression de rythme dans ce gameplay… ni même de difficulté.

Beabuddy_OnTour (3)Gameplay rapide, verdict fatal

Plutôt joli visuellement, en même temps il ne propose qu’un unique plan et quelques visuels déjà vus dans le premier jeu, Beatbuddy : On Tour pêche terriblement par une absence totale d’amusement passée la découverte déjà un peu froide. Sur plateformes tactiles, nul doute que On Tour saura satisfaire certains amoureux de jeux musicaux faciles et sans défis… Mais cela n’en fait pas un jeu de qualité pour autant.

En voulant choisir la solution de facilité, les développeurs font se mouvoir un personnage bien mignon sur des musiques qui ont la pêche. Manque de chance, le plaisir de jeu n’y est absolument pas présent. On s’ennuie vite et les parties se suivent et se ressemblent, sauf visuellement. La difficulté monte crescendo mais rien ne vient réellement vous tirer de ce long sommeil vidéoludique qui vous attend. C’est une drôle d’idée qu’ont eu les développeurs ici et on espère de tout cœur que ce n’est qu’un faux pas, un « jeu pour faire entrer un peu d’argent dans la caisse » en attendant leur prochain projet. En l’état, BeatBuddy : On Tour est une réelle et massive déception qu’on va tenter d’oublier bien vite…

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire