Has Been Heroes
Windows mac PlayStation 4 Xbox One Nintendo Switch

Les héros aussi, vieillissent. Alors qu’ils étaient des légendes, plusieurs grandes figures du royaume sont devenues au fil du temps des histoires du passé. Alors que deux princesses royales doivent être escortées en dehors des territoires alliées, le roi décide de donner cette mission à de vieux héros un peu rouillés. Le jeu est disponible sur PC, PlayStation 4, Xbox One et fut testé sur une version Nintendo Switch.



L’aventure et ses rhumatismes

Entièrement réalisé en une 2D des plus lisses et agréables à l’œil, Has Been Heroes fait plaisir à voir. Rentrer dans l’histoire proposée est la partie facile : c’est le gameplay et surtout, les morts répétées qui sont les plus complexes à saisir. Le jeu propose au joueur de parcourir plusieurs environnements divisés en plusieurs zones : des coffres à ouvrir (avec des clés à déceler), des vendeurs de potions ou d’objets, des camps pour se reposer et reprendre des forces, etc. Façon Rogue-Like, Has Been Heroes joue donc sur l’aléatoire des zones pour donne l’envie aux joueurs de progresser. Entre chacune de ces zones, des points indiquent la présence d’ennemis (ou non). Si des ennemis sont en marche, alors il est possible d’aller les affronter.

Les affrontements se déroulent de façon assez similaire à un Plants Vs Zombies, visuellement parlant. Trois de vos héros (vous n’avez qu’un trio au lancement du jeu) sont alignés sur trois rangs à la gauche de votre écran. Les ennemis, eux, débarquent de la droite. Le but est alors de s’en débarrasser avant qu’ils n’atteignent nos héros, ne les touchent et ne les tuent. Et cela va très, très vite !



La gériatrie 2.0

On peut frapper lors des combats, mais aussi utiliser quelques magies. La subtilité du jeu est clairement dans la gestion de l’armure de chacun des personnages : si l’ennemi possède deux points d’armure, alors nos héros devront le frapper au moins deux fois pour pouvoir enfin le toucher réellement et lui enlever de la vie. Néanmoins, si vous amenez un héros possédant trois coups à placer sur un ennemi n’ayant que deux points d’armure, alors celui-ci prendra un vilain choc mais se retrouvera en bout de file. Certes, vous voilà débarrassé de l’ennemi pendant un temps, mais vous ne pouvez plus l’atteindre pour l’achever. Et évidemment, d’ici qu’il se retrouve devant vous, il aura déjà repris des forces et de l’armure.

Il faut donc bien positionner ses personnages sur la bonne ligne parmi les trois, au bon moment et avec intelligence en fonction des ennemis en face. Aussi, il est possible d’interchanger des personnages après un coup donné, ce qui permet de comboter des attaques. C’est d’ailleurs là que résident les meilleures stratégies à établir, avec des enchaînements qui font plaisir à voir. Malgré tout, il va falloir un gros temps d’adaptation !



La mort n’est que le début

Vous allez vite mourir, sans doute ne passerez-vous-même pas votre premier combat en début de jeu. Plus vous tuez d’ennemis, plus vous obtenez des orbes qui sont comptabilisées après votre mort et vous permettent de débloquer des objets rendus disponibles pour les parties suivantes. C’est là que réside tout l’intérêt du jeu : débloquer de l’équipement pour les prochaines fois, tenter de trouver un marchand et ces objets, apprendre à maîtriser le gameplay, aller plus loin, mourir, recommencer…

Sur PC et Consoles, le gameplay est sympathique mais il réside quelques difficultés à clairement faire preuve de rapidité dans les mouvements des personnages et les échanges de place. Sur Nintendo Switch par contre, écran à la main et gâchette aux deux mains, la sauce prend davantage mieux que sur téléviseur. Il faut avouer que le tutoriel fait très peu avec ses nombreux boutons à assimiler, mais tout coule finalement de source et nous avons le droit à une version Switch de très bonne qualité. Surtout, la portabilité de la console rend le jeu beaucoup plus agréable puisqu’il profite de petites sessions permettant de ne pas se lasser, de ne pas abandonner malgré la difficulté et surtout, de voir sa persévérance être récompensée.


Has Been Heroes est difficile, injuste, beaucoup trop porté sur son facteur chance et n’a sans doute pas totalement sa place sur une plateforme « de salon » ou sur PC. Sur la console portable de Nintendo, par contre, cela fonctionne beaucoup mieux et on s’attristera sincèrement de l’absence d’une version PS Vita qui en aurait surement les mêmes qualités. Clairement réservé aux hardcore gamers, Has Been Heroes remplit très bien son job pourvu que vous ayez un facteur chance assez élevé.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire