Forma.8
Windows mac Nintendo Switch

Nous l’avions raté lors de sa sortie en début d’année sur la plupart des plateformes. Alors pour fêter son arrivée sur Nintendo Switch, voici notre critique d’un jeu vraiment complexe à prendre en main. Non parce qu’il est compliqué à jouer, mais surtout furieusement timide et peu bavard.



 

Lenteur et atmosphère

La sonde d’exploration forma.8 est abandonnée sur la surface d’une planète bien curieuse. Une mission s’offre à vous : une énorme source d’Energie doit être révélée avant qu’un grand cataclysme ne s’abatte sur ce monde. Pour ce faire, il va falloir fouiller quelques tableaux/cavernes et percer les secrets des mécaniques oubliées de ce monde.

Se jouant à l’aide du stick gauche avec une physique qui force à une prise en main sur le long terme, Forma.8 est un pur Metroidvania dans l’âme. Il nous demande de passer de tableau en tableau en détruisant des ennemis (au début avec une simple onde de choc, rapidement avec des bombes et autres joyeusetés) et activant des mécanismes. Des sources d’énergie sont aussi à récolter, bien cachées, si on veut opter pour le 100%.

Au-delà de sa physique pas forcément attrayant au premier abord, Forma.8 fait surtout le parti de l’atmosphère avant toute chose. Ainsi, plans de caméra éloignés et petite musique sans trop de force viendront vous plonger dans une ambiance des plus calme. Les mouvements de votre personnage sont flottants et le tout est volontairement d’une certaine lenteur. Nous ne sommes pas devant un jeu nerveux, loin de là.



Le bon gadget au bon moment !

Pourtant, Forma.8 parvient vite à devenir complexe à jouer. Grace à des ennemis aux patterns très originaux qu’il vous faudra rapidement comprendre et qui ne coulent pas forcément de source. Par exemple, les petits ennemis de base se permettent de bondir jusqu’à vous s’ils vous voient. De votre côté, vos gadgets ont aussi quelques originalités : les bombes peuvent par exemple être propulsée dans la direction voulue si vous leur infligez une onde de choc (votre attaque de base, rappelez-vous) avant qu’elles n’explosent. Ce sera même votre principale arme pendant un bon moment.

Ce sont ces petites originalités qui font de Forma.8 un titre à part, intéressant et captivant. On n’y va pas pour sa lenteur, mais celle-ci permet ce genre de belles idées. L’atmosphère y gagne toujours davantage en mystère, le charme du jeu fonctionne rapidement.

Reste quand sans aucune indication ni guide quelconque, Forma.8 est un jeu où l’on se perd allègrement. Les trajets étant assez long, puisque votre petite sonde se déplace très lentement, il faut beaucoup de courage pour arriver à la fin de l’aventure. Surtout que celle-ci à ses répétitions, c’est coups de mou. Surtout, elle a ses Boss, dantesques mais qui vous forceront à quelques morts et chargements de niveau, trajets connus par cœur et nouvelles tentatives d’affrontements, avant d’être battus. Ce sont ces boss qui découragent le plus le joueur venu pour l’ambiance et repartant, la queue entre les jambes, à cause d’un jeu vraiment très peu permissif.


Forma.8 est un Metroidvania à l’ambiance délectable d’un calme absolu. Lent, pas facile à prendre en main, le jeu ne fait aucun cadeau aux nouveaux venus et en découragera plus d’un sur la route. Dommage, car il a beaucoup à offrir sur le long terme et l’aventure une fois terminée, on en ressort vraiment fier de soi en ayant clairement l’impression d’avoir vécu quelque chose de différent par rapport à d’habitude. Comme si les jeux calmes mais pourtant complexes n’étaient pas si nombreux, après tout.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire