Preview – Endless Space (PC)

“Rien ne ressemble plus à un Civilization-like qu’un autre Civilization-like !”. C’est sans aucun doute ce qu’aurait dit un grand commentateur sportif qui nous a quitté il y a peu de temps, s’il avait découvert Endless Space. Néanmoins, n’est-il pas davantage que cela ?

4X dans l’espace

Le genre stratégique au tour par tour sous l’appellation 4X fait surtout référence à tous ces jeux massifs ou il est question de créer son univers, sa civilisation et de la faire s’affronter avec d’autres dans des logiques commerciales, diplomatiques et guerrières clairement basées sur notre propre Histoire. On cite évidemment Civilization, l’un des pionniers du genre, mais il y avait aussi ces titres comme Conquest of the New World ou Master of Orion.

Le 4X a cependant un défaut : il n’évolue que trop rarement. Endless Space proposera malgré tout quelques originalités ? C’est ce que nous avons découvert avec cette version Alpha gentiment proposée par les développeurs : Amplitude Studios.

Vous êtes une colonie s’installant dans une galaxie d’un certain nombre de planètes. Le tutorial (en “pop-ups” vidéo explicatifs, d’une grande qualité et donc très pratiques à comprendre) vous raconte que vous pouvez coloniser les planètes alentour pour étendre votre territoire. Chaque planète à son type de ressources majeur et il vous faudra bien choisir comment les exploiter : ressources scientifiques ? Nourriture ? Entrée d’argent ? L’économie est balancée par ces décisions.

Au fil des découvertes scientifiques, demandant chacune plusieurs tours pour être disponibles, vous pourrez contrer les événements naturels qui vous empêchent de coloniser certaines planètes. Ainsi, vous obtiendrez toujours plus d’habitants que vous devrez satisfaire. Moins d’impôts, toujours eux, viendront vous donner une foule heureuse de vivre avec vous comme chef… Jusqu’à ce que vous fassiez banqueroute faute d’argent. Bref, même dans l’espace, les problèmes sont les mêmes.

Combats et diplomatie

Pirates et races contrées par l’I.A (mais bientôt par de vrais joueurs en ligne) sont aussi de la partie. Pour les affronter, cela se passe en “combat de cartes” un peu comme sur un jeu de plateau. Vous devez choisir trois actions : une pour le début de l’affrontement, une autre lorsque la bataille fait rage et enfin, de quoi vous couvrir (ou attaquer férocement) avant le verdict final.

Attaque, défense, utilisation de lasers, de missiles, tout cela à une grande importance stratégique puisque chaque arme a une efficacité particulière en fonction du moment où elle est utilisée. Pendant que les cartes sont lancées, vous n’avez qu’à regarder ce qui se passe à l’écran avec une bataille aux caméras certes un peu fouillies mais qui ne manque pas de majesté.

Honnêtement, Endless Space ne réinvente pas la roue du 4X mais propose un jeu solide et particulièrement original face à Civilization (son principal “concurrent” même s’il ne fait aucun doute que les deux n’auront aucun mal à coexister). On en attend désormais beaucoup, tant il est graphiquement saisissant et globalement très prenant. Préparez les thermos de café et les nuits blanches pour les vacances d’été !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Une pensée sur “Preview – Endless Space (PC)

  • 13/07/2012 à 11:06
    Permalink

    Une vraie bonne surprise, ce Endless Space ! Très complet, avec quelques originalités bienvenues (la présence de héros que l’on peut affecter à un système ou une flotte pour en booster certains aspects, la gestion militaire avec une création de vaisseau customizée et un système de combat amusant quoiqu’un peu lourd), le jeu se paye effectivement un visuel très bien fichu et une musique planante qui sait se faire suffisamment discrète pour ne pas horripiler après de longues heures d’écoute.

    Le multi est pas ailleurs très sympa et dynamique, fonctionnant sur du tour par tour simultané (on attend que chaque joueur ait validé son tour pour passer au suivant).

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.