Le nouveau Pendulo cherche son financement…

Peut-être pouvez-vous et avez-vous envie de l’aider ? DayOne est original, sombre, violent, mais aussi très drôle pourvu qu’on aime ce genre d’humour glauque. C’est aussi le second jeu mis en avant par GamesPlanet LAB.
Day One n’a pas trouvé d’éditeur. En même temps, son propos est particulièrement sérieux pour un “point & click” populaire. Ethan, un journaliste à la vie parfaite et au tempérament plus que hautain, découvre du jour au lendemain qu’il ne lui reste plus que quelques jours à vivre. En rentrant chez lui, il trouve une note et une pilule : “prenez ceci pour vivre 24 heures de plus. Venez à Paris si vous en voulez d’autres”. C’est ainsi que le voyage commence…
Pendulo Studios à bien grandi depuis la trilogie des Runaways. On avait déjà bien senti le revirement humoristique avec l’excellent (mais un peu court) Yesterday mais là, c’est sans aucune mesure le plus glauque des point & click pitché depuis longtemps.
Sur GamesPlanet, les petits gars demandent 300 000 €. Pour obtenir le jeu en “Day One” (haha, il fallait la faire), il suffira de 12 €. Niveau bonus, par contre, on en a pour son argent avec des musiques, son nom dans les crédits, du t-shirt, une boite collector, des artworks dans de jolis recueils, des posters, la possibilité de contribuer au jeu avec ses propres dessin, musiques, etc. Tout cela va jusqu’à avoir son visage dans le jeu, à partir faire un tour chez Pendulo Studios, à se rendre au Fun & Serious Game Festival avec eux et même, chose complètement ahurissante pour 10 000 €, d’obtenir un stage chez Pendulo en plus d’entrer en Master de Conception de Jeux Vidéo l’Universdad Complutense de Madrid. Rien que ça.

0 réflexion au sujet de “Le nouveau Pendulo cherche son financement…”

Laisser un commentaire