Heaven’s Vault

Les anglais d’Inkle aiment deux choses : nous raconter des histoires et nous faire voyager. Il n’est pas étonnant que leur adaptation du Tour du monde en 80 jours (80 days, de son vrai nom) ait eu un très bon accueil et j’avais plutôt apprécié le jeu. Trois ans après son tour du monde, Inkle revient avec un autre voyage, celui dans l’espace et le temps.

Lire la suiteHeaven’s Vault

The Bard’s Tale IV : Barrows Deep

Sorti depuis fin septembre 2018 après avoir été démoulé un peu trop frais, The Bard’s Tale IV a bénéficié de pas mal d’améliorations et un suivi assez constant après sa sortie. Alors que les mises à jours ont ralenti et qu’un gros patch devrait arriver en juin, qu’en est-il, six mois après sa sortie, de ce Dungeon Crawler réalisé par inXile et Brian Fargo, le créateur des Bard’s Tale originaux (et du spin-off un peu raté sur Xbox en 2004), mais aussi de Wasteland et de Fallout ? C’est pas si simple à définir…

Lire la suiteThe Bard’s Tale IV : Barrows Deep

My Brother Rabbit

Cela fait environ un mois que je vis pour la première fois ce My Brother Rabbit de Artifex Mundi à la Gamescom qui me fit une assez bonne impression. Maintenant que sa version finale est disponible, il m’appartient de voir si effectivement ce dernier aura su tenir ses promesses.

Lire la suiteMy Brother Rabbit

3 Minutes to Midnight

Pas évident ce salon pour goûter aux joies d’un point and click, et surtout pouvoir réfléchir efficacement à réussir la prochaine énigme. 3 Minutes to Midnight sera le premier jeu du jeune studio indépendant Scarecrow. Il nous invite à dénouer les nœuds d’une histoire étrange où du jour au lendemain, dans le Nouveau-Mexique des années 40, les habitants d’une petite ville sont frappés d’amnésie au même titre qu’une de ses héroïnes, la très jeune Betty Anderson.

Cette dernière est l’archétype en apparence de l’adolescente d’une époque très rock and roll qui va devoir découvrir ce qui se cache derrière ce mystérieux événement ayant semé le trouble dans les esprits. Le sympathique Jan Serra, l’un des esprits créatifs derrière ce jeu, me présenta son bébé comme un retour à l’esprit Lucas Arts avec leur amour du puzzle et de l’humour absurde. C’est en tout cas leur tentative, tandis que je rencontre l’un des nombreux personnages non jouables qui auront chacun un passé et une personnalité à découvrir. Il me dit que bien qu’il s’agisse d’un clin d’œil au passé du jeu d’aventure, 3 Minutes to Midnight veut éviter l’écueil de puzzles trop tirés par les cheveux, et se voudra de bout en bout logique dans son approche. Son optique est qu’on ait pas à tâtonner pour réussir, mais de simplement réfléchir à la solution la plus adaptée au problème.

Difficile de jauger aussi la qualité scénaristique sur une si courte démonstration, mais force est d’avouer qu’il a déjà du style. Le graphisme se rappelle à notre bon souvenir d’une esthétique très rockabilly que cela soit dans les vêtements ou encore le choix des couleurs. Les dialogues sont entièrement doublés en anglais et le français devrait être de la partie pour les sous-titres. J’avouerai être circonspect sur le fait que les dialogues aient déjà été enregistrés alors que ces derniers sont encore sujets à quelques modifications pour des question de rythme, le rythme étant notamment très important pour tout ce qui se veut comique. Et de l’humour, il est censé y en avoir pas mal.

On dirigera qui plus est deux personnages sur deux périodes de temps différentes, d’un côté Betty Anderson, notre jeune aventureuse, et la maire de leur petite ville, Eliza Barret. Son développeur insiste sur l’importance de cette histoire à suspens dans laquelle il sera également important de découvrir plus en profondeur chaque personnage que l’on croisera puisqu’ils auront tous, en sus d’une personnalité bien affirmée, un passif à découvrir -je rappelle qu’ils souffrent tous d’amnésie – qui devrait venir s’emmêler avec l’histoire principale d’une façon ou d’une autre. L’étrange et le fantastique seront donc de la partie si vous en doutiez.

Pris comme ça, avec ses mystères qui s’annoncent en pagaille, une galerie de personnages hauts en couleur – rien que la jeune fille avec ses multiples personnalités et l’acteur raté coincé dans ses toilettes que j’ai pu rencontrer en témoignent – et les habituels tics d’un point and click, 3 Minutes to Midnight pourrait s’avérer très intéressant si son ramage arrive à se rapporter à son joli plumage sur la longueur. Rendez-vous en 2019 pour le savoir.

My Brother Rabbit

My Brother Rabbit est le deuxième jeu d’aventure que j’ai eu la chance de voir sur le pavillon polonais. En tant que gros amateur du genre, ce genre de rencontre me donne forcément envie même si j’avouerai que le bruit ambiant du salon ne se prête pas vraiment à la découverte de ce type de jeu.

Et pourtant, ce fut chose presque aisée sachant que celui qui m’intéresse ici présent est du genre muet. Pour la petite histoire, c’est celle d’une famille on ne peut plus normale dont la petite fille tombe subitement gravement malade. Pour surmonter ces moments difficiles, son frère aîné l’embarque dans une aventure où l’imagination sera reine. Le lapin en peluche de sa petite sœur prend alors soudainement vie dans un monde coloré et surprenant.

Il ne s’agit dans le fond que d’un point and click assez classique avec son lot d’énigmes amusantes et sa petite intrigue qui va bien. En partant sur un concept principalement muet et ne jouant que sur le visuel et l’audio, My Brother Rabbit se présente comme la solution idéale pour initier les plus petits à ce genre de jeu. Les plus grand aussi puisque en tant que grand gamin que je suis, j’ai pris plaisir à interagir avec les différents éléments du décor, qu’ils soient utiles pour progresser, ou alors ne servent qu’un intérêt purement ludique.

Ce qui m’aura le plus frappé, c’est sa patte graphique. Outre le graphisme soigné ayant déjà beaucoup de personnalité, ce sont ses inspirations artistiques évidentes qui m’auront interpellé. On ressent une forte influence des partis pris esthétiques du mouvement surréaliste en peinture, notamment de Salvador Dali dont les références évidentes semblent un peu partout dans les quelques captures d’écran que j’ai pu voir en sus de la démo qu’il m’a été donné d’explorer.

Il s’agit là d’un jeu d’aventure que parents, tonton ou tata, prendront plaisir à parcourir auprès des enfant qui leur sont chers. Les énigmes que j’ai pu tester étaient ludiques et loin d’être excessivement difficiles tout en restant parfaitement logiques pour le peu que j’ai eu l’occasion de voir. En ce qui me concerne, j’ai été agréablement surpris par autant de caractère dans ce petit bout de pixel coloré qui se prénomme My Brother Rabbit.

Foxtail

Quand on a vu Foxtail arrivé à la rédac, on y a vu tout de suite un truc mignon, paisible et en plus pointable et cliquable. Qui n’a pas envie de jouer une petite renarde anthropomorphe qui va visiter sa grand-mère dans les bois, pour se rappeler sa jeunesse ? (sans compter sur le fait que les grands-mère c’est important). C’est ce que nous propose Gingertips Game Studio, ou presque.

Lire la suiteFoxtail

Secret Of Mana (2018)

La nostalgie est un ressort très puissant que les grosses entreprises du jeu vidéo ont tendance à dégainer un peu trop souvent à présent que les jeunes gamers de l’époque ont vieilli et tentent de ressaisir un instant passé où tout était plus simple. Pas de responsabilités, pas de travail, juste des devoirs, quelques corvées ménagères et en récompense le “clic” satisfaisant de l’allumage de la console et le frisson des quelques notes de musiques et sons accompagnants des logos dont l’apparition aujourd’hui au début des jeux ne provoque qu’un agacement et une furieuse envie d’aller bricoler les fichiers du jeu pour qu’ils n’apparaissent plus.

Lire la suiteSecret Of Mana (2018)

Journey Down : Chapter Three

Jamais deux sans trois. Journey Down, la petite série de jeux d’aventure venue du froid suédois mais emplie de la chaleur de ses influences afro-caribéennes, revient avec son troisième et dernier chapitre venant clôturer l’histoire de Bwana, Kito et Lina. Nos trois héros ont cette fois-ci eu recours au financement participatif sur la plateforme Kickstarter, et en totale transparence, j’y ai participé. Ayant beaucoup apprécié le premier mais surtout le second chapitre, je ne pouvais personnellement en faire l’impasse et risquer que son dernier volet ne voit pas la lumière du jour.

Lire la suiteJourney Down : Chapter Three

Trackless

Après une campagne de financement réussie sur fig.co, Trackless se dévoile sur nos machines. Le jeu de 12 East Games sait se montrer intrigant, promettant une sorte d’hybride entre le jeu d’aventure textuelle et le jeu d’aventure 3D à la première personne…

Lire la suiteTrackless

Blackwood Crossing

Blackwood Crossing est un jeu d’aventure à forte densité narrative nous plongeant dans un moment de la vie d’une adolescente se prénommant Scarlett, laquelle se verra confrontée à l’univers fantastique sorti tout droit l’imagination débordante de son jeune frère Finn. Disponible également sur Xbox One et PC, c’est à la version PS4 que je me suis essayé pour ce bref voyage au cœur de ce drame doux-amer.

Lire la suiteBlackwood Crossing