Forge of Empires

On parle peu du jeu sous navigateur, globalement, dans les médias. Souvent, ils sont propices aux arnaques, aux dépenses inutiles. Puis quelquefois, certains sortent du lot, ont réellement l’envie de proposer un vrai jeu malgré leur recherche de ressources financières. Forge of Empires est-il de ceux-ci ?

Une cité en pleine évolution…
L’idée de base, on la connait depuis la nuit des temps vidéoludiques. Age of Empires en est le meilleur représentant : vous êtes le chef d’une nouvelle cité, un colon perdu au beau milieu d’un territoire qu’il va devoir apprendre à maitriser. Vous avez votre base principale, quelques maisons, deux ou trois habitants et devez évoluer, prospérer et vous étendre au maximum. Forge of Empires commence ainsi, dans la plus pure tradition du genre.
Visuellement entièrement réalisé en une 2D passant sur des écrans “haute résolution”, donc très miniature et qui n’en met absolument pas plein les yeux, Forge of Empires reste simple, classique, mais sympathique au premier abord. Dans les tons verdâtres, grisâtres, il ne sort pas franchement du lot, mais sait attirer le joueur habitué au genre avec ses références visuelles (voulues ou non) qui sentent bon le vieux jeu chronophage. Clairement, Forge of Empires est créé par des amoureux de la stratégie sur ordinateurs et cela se ressent rapidement.
Vous n’avez besoin que de mettre votre navigateur en plein écran, histoire de mieux vous immerger dans cet univers, puis de votre souris. Pas bien gourmand, très rapide à charger, le jeu est surtout idéal pour être planqué au travail si vous êtes du genre à rester trop longtemps assis derrière votre ordinateur. Entre deux trois commandes et coups de fil, Forge of Empires s’insère parfaitement. Attention à ne pas manque d’objectivité pour autant ! Le feeling ne fait pas tout et il va falloir apprendre à maitriser les ressources si on ne veut pas rapidement à avoir trop à payer en véritable argent…
Des diamants par SMS
Totalement gratuit, à l’inscription rapide, au jeu immédiat, Forge of Empires ne force personne à acheter quoi que ce soit et n’en parle même pas avant de se lancer. Vous avez trois types de ressources et en premier, l’or, plus banalement l’argent qui vous permet d’acheter des objets, des constructions, de faire des échanges commerciaux avec vos voisins ou de payer des taxes. Viennent ensuite les outils de constructions qui sont obligatoires pour plusieurs actions : former des soldats ou construire certains bâtiments spécifiques. Enfin, il y a les diamants, totalement séparés des deux premiers et qu’il est impossible de convertir en une autre ressource. Ceux-ci ne servent, finalement, qu’à accélérer toutes les actions entreprises dans le jeu. Excepté quelques rares cas, un peu dommages, ou ils servent de monnaie d’échange très salvatrice.
Pas de triche pour autant : sincèrement, même avec une tonne de diamants, il ne va pas falloir tout dépenser n’importe comment. L’or et les outils de construction se dépensent très vite et sont assez longs à obtenir. Impossible d’en acheter par Paypal ou par SMS, il va falloir bien jouer pour cela ! Certes, les diamants accélèrent les productions et donc, l’obtention d’autres ressources, mais cela n’est qu’une question de temps. Point de vue gameplay et jeu à proprement parler, si vous êtes mauvais stratège, vous le resterez.
La stratégie avant tout ?
C’est sur ce point que Forge of Empires sort du lot, avec intelligence. Oui, il veut vous forcer à dépenser, ne soyons pas dupes. Les Free to Play totalement gratuits n’existent pas. Néanmoins, si vous êtes fin stratège et apprenez à vous servir du jeu comme vous l’avez fait avec des titres comme Conquest of a New World, Civilization, la série des Total War et autres chefs-d’oeuvre du genre tactique, vous n’aurez aucun problème avec les combats d’unités proposées ici et se jouant au tour par tour. Vous déplacez vos personnages de case en case, sur un terrain aux caractéristiques changeantes en fonction de son environnement (des buissons vous permettent de mieux vous dissimuler, par exemple).
Si vous êtes un amoureux de la stratégie en temps réel, dont j’ai déjà cité l’un des plus populaires en début de ce test, alors c’est la même chose qui vous attend : vous n’aurez aucun problème à prendre en main le gameplay et à améliorer votre cité. Surtout depuis la dernière mise à jour, proposant une nouvelle ère, pour toujours plus d’améliorations et de quêtes à valider. Plusieurs personnages vous en proposent à tour de rôle et au fil du temps, vous les cumulerez… Elles vous amèneront pas mal de ressources, mais vous forceront aussi à découvrir tous les aspects du jeu et même sont Joueurs Vs. Joueurs.
C’est sans doute très traditionnel, mais encore une fois bienvenu. Les joueurs voisins peuvent s’affronter sur le terrain. Aussi, il est possible d’attaquer les cités annexes et d’affronter la garde de défense. Si vous êtes le vainqueur de cette bataille, vous aurez le droit de saboter un bâtiment adverse et d’en obtenir quelques ressources. Sympa, les amis !
Honnêteté dissimulée
Forge of Empires a tout du jeu sous navigateur qui ne semble vouloir que votre argent et votre temps. Surprise : ce n’est franchement pas le cas et InnoGames se donne du mal pour proposer une évolution logique et passionnante, des quêtes un poil bien écrites et au contexte historique sympathique, des combats de qualité et une stratégie bien présente au centre du jeu. Les faiblesses sont alors toujours les mêmes : la course aux ressources vous oblige à attendre devant votre écran ou à ne jouer que quelques petites heures par jour. Aussi, vous verrez toujours bien plus fort que vous et donc, des adversaires imbattables, car claquant tout leur argent dans des diamants les faisant évoluer très rapidement. Sauf que le Joueurs Vs. Joueurs n’a pas de finalité vraiment violente et n’empêche en rien votre progression tranquille dans le jeu, même si vous ne voulez rien y payer.
Aussi, notons que le jeu est encore en phase de Beta et que la communauté française est bien au rendez-vous sur les forums officiels. On peut donc espérer un avenir assez sympathique au titre d’InnoGames, en attendant Kartuga de pied ferme !

0 réflexion au sujet de « Forge of Empires »

  1. Joueur de Forge of Empire depuis la version bêta je préfère donner mon avis afin de ne pas faire perdre de temps à beaucoup de joueurs cherchant un jeu ludique et convivial…
    C’est simple, si vous aimez attendre devant un écran que la page de téléchargement finisse par donner un accès au jeu et bien inscrivez vous…
    21h15 ce mardi 28/05/13 attendant que la page se télécharge depuis 20h30 afin d’avoir un avis concret, 45 minutes de téléchargement et toujours rien…
    Cela n’arriverait pas souvent, je ne me permettrai pas de mettre cet avis, mais là, pardon, passez votre chemin, jeu imbuvable et sans intérêt au final.

    Répondre

Laisser un commentaire