serioussam3dlc-3

Serious Sam 3 : Le Joyau du Nil

Après la petite débâcle que fut le sympathique, mais vraiment répétitif (et beaucoup moins fun que ses ainés) troisième épisode de Serious Sam, la Croteam tente de revenir sur le devant de la scène avec cette première extension. Avec succès ?

Le joyau du Neil ? Armstrong ?
En marge d’un gros patch pour Serious Sam 3 : BFE, ajoutant un mode coopération plus qu’amusant et mettant en avant une version consoles (sur Xbox 360) qui permet de jouer en local comme en multijoueur, la CroTeam et Devolver Digital se sont mis en tête de proposer une première extension. Celle-ci commence là ou le jeu original s’arrête, avec un Sam persuadé d’en avoir terminé avec les aliens. Malheureusement, il va devoir effectuer une dernière mission dans le but de s’en débarrasser une bonne fois pour toutes. En pleine Égypte, personne ne l’entendre crier de joie lorsqu’il exploser le faciès de ces extraterrestres belliqueux !
Trois missions sont proposées et toutes ne sont franchement pas du même niveau. Si nous ne parlerons pas de la troisième, de peur de gâcher la surprise, parlons franchement du début de ce contenu téléchargeable payant : une carte large, très vide, avec quelques petits monuments monotexturés et une grande pyramide centrale… C’est le désert, c’est le moins que l’on puisse dire, mais surtout, la construction du niveau est des plus amateurs. On se croirait franchement en plein “mod” conçu par deux ou trois étudiants en soif de sensations fortes. Car si le niveau est moche et pas bien terminé, il donnera surtout lieu à des aller et retour incessants enchainants les vagues d’ennemis comme dans une arène folle. Le concept est trop facile et bien décevant.
Heureusement, un passage à Abou-Simbel vient sauver le tout. Second niveau : nouvelles armes, ennemis en masse et level-design plus inspiré, voilà qui fait du bien ! Vous aurez le droit à un Laser Rifle bien amusant, un Sniper détonnant et plus tard, à une hache de combat qui vous plongera en pleine mêlée médiévale et sanglante. Ces trois armes sont très réussies, impossible de le nier.
Humour et fun sauvent du naufrage…
Autour du premier niveau, il n’y a que de l’eau. Quand vous vous plongez dedans, il n’y a aucun effet à l’écran : c’est bleu, vous voyez votre personnage de la même façon que d’habitude, aucun filtre “flottant” et Sam ne fait même pas mine de nager. Bref, les développeurs ne se sont pas foulés. Pourtant, si vous fouillez, vous trouverez le moyen d’accéder à une île au loin. Sur celle-ci, un canon peut être activé. Alors, une cinématique vous montrera un pauvre alien cyclope sur un bateau, tentant de se rendre à bon port avant de prendre le boulet de canon en plein dans son navire de fortune. C’est cet humour, bien caché, qui fait toujours l’intérêt de Serious Sam.
À côté de cela et malgré un premier niveau complètement raté, on ne peut nier le fun qui se dégage des deux environnements suivants. Mélangeant habilement la recherche de carte-clés, les sessions bourrines et les énigmes (bien corsées cette fois-ci !) avec des plateformes à activer dans le bon ordre, en rythme, pour jouer les équilibristes sur des poutres mouvantes, ce DLC offre tout de même de très bons moments. Malheureusement, toutes les tares du jeu original sont aussi de la partie : le manque de finesse visuelle, l’extrême répétitivité, les gros ralentissements lorsqu’il y a plusieurs ennemis à l’écran (et ce, même sur une bonne machine) bref… On ne fait pas des merveilles avec un moteur déjà un peu déficient. Difficile donc de conseiller ce Joyau du Nil qui manque quand même sérieusement de finition et d’intérêt pour le joueur lambda. Seuls les amoureux de Serious Sam 3 (ils existent ?) craqueront !

Laisser un commentaire