Deepest Dungeons of Doom : à l’ouest rien de nouveau

Nous nous extasions souvent devant la créativité et la capacité d’innover des studios de développement indépendants, qui osent prendre les risques que les grosses boîtes ne prennent pas. Cependant, il est une bonne chose de se rappeler que quelques fois, il est bon de ressortir des vieilles recettes qui ont fait leur preuves. Explications.

S’il y a bien un genre de jeux vieux comme le monde, avec la plate-forme, c’est bien le RPG/Dungeon-RPG. Mettant souvent à l’épreuve l’imagination des joueurs, ces types de softs ont su trouver leur public parmi la communauté d’amateurs d’heroic-fantasy, très en vogue dans les années 80/90, et qui peine à s’amuser de nos jours. Les petits développeurs derrière Deep Dungeons of Doom l’ont bien compris, et nous proposent un titre en 2D où le but est simple : explorer un donjon.

Avec un choix possible entre trois classes, à savoir le chevalier, la sorcière et l’assassin, l’action promet d’être accessible et amusante avec seulement 3 commandes possibles (attaque, objet et défense). Alors bon, certain crieront à la “casualisation” mais bon…il en faut pour tous les goûts. Personnellement, je suis assez curieux du résultat.

[youtube rsDZbctucbA 640 390]

Laisser un commentaire