Ninja Toss

Ninja Toss

Yeti Sports n’est pas mort ! Qui ne connaît pas ce principe désormais plus que célèbre du lancer de personnages dans un niveau, avec une progression à base de rebonds bien sentis et de beaucoup de chance ? Le nouveau jeu de D-Soft est le digne héritier d’un Yéti qui a cependant bien vieilli… Comment se renouveler dans ces conditions ?

Onigiris au rebond
Nyam est un ninja plutôt enrobé, très gourmand et amateur d’onigiris et autres sushis. Il s’élance alors à l’aide d’un lance-pierre géant pour attraper un maximum de boulez de riz qui lui servent de monnaie d’échange contre des améliorations. Au tactile, vous devez donc taper l’écran au bon moment pour propulser avec le plus de force possible Nyam à travers la demi-dizaine de niveaux en scrolling horizontal. Sur le chemin, des onigiris sur pattes vous permettent de rebondir. Certains vous propulsent en l’air, d’autres vous dynamitent sur place histoire de vous faire gagner en vitesse, alors que certains vous ralentissent considérablement.
Plusieurs moyens de relance sont disponibles pour le joueur, dont des frappes éclair au sol permettant un grand rebond sont à déverrouiller au fil de l’aventure. Aussi, pour les amateurs de paiements en ligne pour ce Freemium tout de même bien jouable sans argent, il est possible de débloquer des coups de boost transformant Nyam en fusée fonçant droit vers la suite du niveau à grande vitesse pendant quelques secondes. Tout cela combiné, vous avez votre “Yeti Sports-like”.
Graphiquement loin de manquer de saveur, Ninja Toss pêche un peu par son contenu : toujours les mêmes ennemis, pas énormément d’originalités à travers les niveaux… Pour passer de l’un à l’autre des stages en mode “Histoire” (les guillemets sont importants tant cela se résume à quelques scènes de bande dessinée en 2D pas franchement incroyables), il faut parvenir à une certaine vitesse permettant d’éclater un Onigiri géant faisant office de “portail” entre les deux mondes. Cela vient heureusement sauver le jeu de la répétitivité agaçante et force le joueur à bien s’élancer et à tenter de garder une vitesse constante tout au long de la progression. Après, reste que tout est très aléatoire et au petit bonheur la chance…
Pas de pingouin, pas de yeti, mais un ninja !
À chaque fois que vous vous éclatez au sol lamentablement, vous terminez votre partie. Vous glanez alors votre nombre de riz récolté en argent permettant d’acheter des améliorations dans la boutique. Passé un certain cap, ces améliorations ne sont plus débloquables qu’avec des pièces d’or que vous pouvez obtenir seulement en payant avec de l’argent réel. Heureusement, cela n’est pas bien onéreux et vous pouvez très bien jouer pendant de longues heures avec le montant d’un simple jeu iOS quelconque. Sans argent, vous aurez aussi quelques bonnes heures d’amusement garanties, même si l’absence de progression de votre personnage peut rapidement vous ennuyer.
Bien réalisé, même si assez quelconque dans la forme comme dans le fond, Ninja Toss bénéficie d’une atmosphère assez originale et d’un humour sympathique pour sortir du lot. Reste que le gameplay est très accessible, très accrocheur aussi puisque le genre se prête allègrement aux pertes de temps massives sur des parties à répétitions, avec le syndrome de “la dernière et puis j’arrête” très efficace ici. Est-ce qu’il faut pour autant dire que Ninja Toss est un indispensable sur l’AppStore ? Surement pas, mais il a au moins le mérite d’être très jouable, passe-temps et pas trop cher avec une bonne balance de gains pour un Freemium.

Laisser un commentaire