Element4l

On vous en avait déjà proposé une preview plutôt dithyrambique et depuis, le jeu de I-Illusions est sorti. Finalement, les promesses sont tenues ? Quid de la durée de vie ?

Haut, Bas, Gauche, Droite

Dans des décors ou le sombre et le clair se battent en duel, Element4l vous met aux commandes d’un petit être pouvant se transformer en quatre formes : en bulle d’air (haut) en boule de feu (droite) en roche (bas) et en bloc solide (gauche). Ce n’est qu’avec ses quatre touches de votre clavier que vous devrez terminer les niveaux tortueux de ce plateformer vraiment pas comme les autres et qui demande un bon temps d’adaptation.

Car évidemment, on ne peut pas avancer de façon naturelle. Il faut alors prendre de la hauteur en bulle d’air, foncer en boule de feu et se retransformer en bloc solide pour glisser sur le niveau et profiter des quelques pentes pour prendre de la vitesse. Impossible (ou très difficile) de revenir en arrière dans ces conditions ! Pire encore, pour compliquer le tout, seules la roche et la forme solide peuvent toucher les bords du niveau, les autres transformations faisant éclater notre héros pas comme les autres et nous fait retourner au dernier checkpoint. Il n’y a pas de vie limitée, mais un honteux compteur de vies perdues en fin de niveau…

Ce temps d’adaptation est un gros défaut, il faut l’avouer, puisqu’il n’empêchera pas mal de joueur de s’y plonger réellement. Après évidemment, il faut prendre un peu sur soi, tenter de comprendre le maniement de ces quatre transformations, mais un sentiment de frustration inhérent au concept du jeu est bien présent. Essayer le jeu avant de l’acheter est sans aucun doute la meilleure des idées en cas de doute.

Traversée onirique

Si vous accrochez au style, alors vous vivrez une petite aventure artistiquement formidable. Les musiques calmes de Mind Tree se mêlent à des décors tout en simplicités qui vous laissent comprendre tout ce que vous devez saisir sur les originalités de certains niveaux : la lave où vous pouvez rebondir en forme de boule de feu, ces étranges mares vertes qui tuent n’importe laquelle de vos transformations, ces courants permettant à votre bulle d’air de s’envoler… Tout est visuellement très compréhensible et aucun tutoriel ne vient vraiment vous aider. Seules quelques phrases poétiques et référencées viennent vous donner un petit indice sur ce qu’il faut faire.

Element4l est réussi, son concept est totalement nouveau et efficace, mais il se destine avant tout aux joueurs patients qui n’auront pas peur de recommencer une centaine de fois le même passage pour arriver au bout du niveau. Reste que le jeu n’est pas bien long : quatre heures suffisent à terminer les seize niveaux des quatre actes du jeu. Reste certaines zones cachées à trouver, qui vous demanderont une petite heure supplémentaire. En soi, pour 8 €, vu le niveau d’originalité de l’expérience il n’y a pas de quoi se voir floué. Surtout que du DLC entièrement gratuit et d’ores et déjà annoncé !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Une pensée sur “Element4l

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.