Bloop

Les jeux indépendants sont très souvent basés sur la physique et voir ce titre mettre en place de “simples” puzzles successifs à base de liquide à transporter au bon endroit ne donne franchement pas envie de s’y mettre. Heureusement, il y a l’atmosphère et l’humour pour donner un sens à tout cela…

Multiréférencé

Bloop c’est donc le énième puzzle-game ou vous ouvrez les vannes, un liquide en sort devant alors être dirigé vers la bonne bouteille et en nombre suffisant pour que le niveau se termine en feux d’artifice. On a déjà vu cela chez Disney avec “Jetez vous à l’eau”, par exemple. Néanmoins, entièrement réalisé sous Construct, Bloop pallie son manque de visuels incroyables (bien qu’il possède des fonds absolument ravissants) avec des références et un humour certain. Par exemple, il n’y a que 42 niveaux. Quand vous essayez dans lancer un trop élevé que vous n’avez pas débloqué, le jeu vous dit que “vous ne passerez pas !” avec un petit logo Danger en forme de Gandalf. Bref, Bloop ne se prend jamais au sérieux sans paraître pour autant excessif dans ses blagues.

Mais parlons plus précisément du jeu : avec le clic gauche de votre souris, vous pouvez créer des lignes ou le liquide viendra glisser. Le but est de créer un chemin assez logique physiquement parlant pour que toutes les gouttes du liquide, ou en tous les cas un maximum, se retrouvent dans une bouteille située plus loin (et/ou plus haut) dans le niveau. Pour cela, il va falloir se creuser les méninges, recommencer souvent et pester devant l’impossibilité avant de se rendre compte de la facilité de la chose. Bref, c’est un puzzle-game.

La grosse différence ? La possibilité de “pousser” le liquide avec son curseur, qui renforce encore plus la diversité des défis et leur difficulté. Les puzzles proposés sont vraiment novateurs, certains jamais vu avant en terme de solution et on retrouve ce rare sentiment qui nous fait dire : “non, c’est impossible, ça ne peut pas être cela la solution !”. Et pourtant si, c’est ce qui fait tout le charme de Bloop.

Classique ? Certes…

Bloop n’a pas inventé la poudre avec ses plateformes en mouvement qui cassent vos traits, ses ascenseurs très difficiles à prendre avec le bon timing et ses roues circulaires qu’il faut éviter, mais il fait bien ce qu’on lui demande : il amuse rapidement, nous propose de jolis défis franchement pas conseillés aux plus jeunes tant ils ont tendance à vite partir dans les méandres de la difficulté abusive et mine de rien, malgré son petit nombre de niveaux, Bloop propose une demi-dizaine d’heures d’un jeu très amusant.

Le second intérêt, évidemment, c’est l’éditeur de niveau. Vous pourrez y créer vous même vos défis les plus retors, les plus fourbes, en posant les objets ou bon vous semble. Cet éditeur de niveau permet au jeu de gagner en durée de vie même si évidemment, le contenu supplémentaire n’envahit pas le site officiel du jeu. En clair, pour résumer, Bloop est un beau jeu de réflexion  pas original pour un sou, mais vraiment dédié aux Hardcore Gamers du genre. On est très loin d’un énième jeu iOS super simple à base de trois étoiles à collecter et rien que pour ça, merci à lui !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.