Hexodius

Les Français du studio Brain Slap débarquent sur Steam avec un jeu reprenant du shoot à deux sticks directionnels de la façon la plus classique qu’il soit. Parviennent-ils toutefois à sortir du lot ?
[singlepic id=28603 w=320 h=240 float=left]Guerre géométrique ?
Venu de nulle part, loin d’être annoncé en grande pompe et représentatif d’une équipe à l’humilité certainement trop prononcée, Hexodius débarque sans faire de bruit sur le marché de Valve. Les premiers pas avec le jeu sont plutôt originaux : une histoire nous raconte la présence d’une intelligence artificielle maléfique qu’un petit robot veut combattre avec votre aide. Vous contrôlez un vaisseau, une sorte d’aéroglisseur rempli de gadgets et devez tirer dans tous les sens avec votre stick analogique droit. Vous bougez avec le gauche, comme tous les jeux du genre, en évitant les ennemis et esquivant leurs projectiles.
Le jeu se propose en un scénario basé sur plusieurs mondes, composés chacun d’un plateau en hexagone ou plusieurs niveaux y sont représentés. À chaque niveau terminé, vous débloquez des passages vers des checkpoints ou des magasins, permettant de débloquer de nouvelles compétences et gadgets. La progression n’est pas totalement linéaire et vous pouvez tracer votre chemin sans essayer de tout débloquer, mais évidemment, moins vous aurez d’occasions de gagner de l’argent, moins vous pourrez acheter d’améliorations et de nouvelles armes et défenses.
Plusieurs types de parties sont proposées : la survie, vous demandant de tuer plusieurs vagues d’ennemis, est la plus simple à comprendre. Il y a aussi des missions d’escorte vous demandant de protéger votre petit robot des tirs ennemis. Aussi, des missions à timing vous demandent de détruire tous les générateurs d’une zone le plus rapidement possible. Des zones bonus vous feront même contrôler le petit robot dans une récupération de ressources s’approchant d’un jeu de réflexes, vous demandant d’esquiver toutes les attaques et de tracer votre chemin jonché de pièges en faisant deux/trois aller-retour en un temps limité. Bref, il y a de quoi faire !
[singlepic id=28610 w=320 h=240 float=right]Le classicisme ne tue pas !
En plus du mode campagne relativement long, Hexodius propose de l’Arcade à plusieurs niveaux. Rien en multijoueur, malheureusement… Et c’est bien son principal problème, tant les classements en ligne ne suffisent pas à stopper notre soif d’affrontements en ligne. Néanmoins, Hexodius est réellement passionnant : plusieurs gadgets tels que des mines, des tourelles automatiques et autres armes de zones sont disponibles en plus des améliorations qu’il faut embarquer dans le vaisseau (en nombre limité, il va falloir choisir). Chaque gadget est utilisable via une jauge de pouvoir qui augmente en récupérant les ressources que lâchent les ennemis détruits… À chaque palier atteint, la jauge vous permet d’activer un pouvoir/un gadget. Très technique, cette idée risque aussi de se faire vite oublier chez certains joueurs trop pressés.
Hexodius a ses défauts et souffre d’une réelle répétitivité, mais il s’accorde parfaitement avec de court rythmes de parties. On se fait quelques niveaux, pas davantage, avant de s’arrêter et de garder le reste pour votre prochaine pause détente. Le jeu de Brain Slap est clairement honnête, classique au demeurant, mais bien conçu et bénéficie de Boss très amusants (et souvent référencés) en plus d’être mis en avant par des musiques de qualité. Si vous aimez les jeux de tir à deux sticks analogiques et que vous recherchez une aventure davantage solo que multijoueur, alors Hexodius est pour vous ! N’en espérez juste pas trop, car il manque d’ambition. Mais c’est bien là son seul gros défaut…

Laisser un commentaire