Intake

Les musiciens de chez Cipher Prime, auteurs d’Auditorium, Splice ou encore Fractal, nous reviennent avec un tout nouveau jeu mettent en avant la musique électronique et des petites pilules. C’est un jeu ou un making-of, en fait ?

Trip électronique

Les développeurs précisent le jeu comme un mix entre Dr.Mario et Ikaruga. Si cela est complètement faux sur bien des points, le mélange est amusant à citer, car c’est effectivement à ces deux jeux auxquels on pense en premier. Des gélules de deux couleurs tombent du haut de l’écran et armé de votre souris, vous devez les exploser en les visant. L’originalité provient du clic droit de votre souris qui vous permet de changer la couleur du curseur et donc, de viser chaque gélule avec la bonne couleur. Si vous vous trompez, vous ne gagnez pas de points. Si une gélule atteint la zone du bas, vous perdez une vie. Tout cela sur fond de musique électronique.
En jeu, les visuels sont psychédéliques. Toujours basées sur deux couleurs différentes, changeantes de temps en temps, les gélules tombent plus ou moins rapidement et ne se basent sur aucun rythme, ce qui complique intelligemment le défi même pour les habitués des jeux musicaux. A chaque fin de niveau (basé sur un nombre de gélules à faire exploser), vous obtenez un « Bonus Stage » très rapide ou vous faites exploser des pièces pour en récupérer la valeur. Enfin, une fois vos vies perdues, le jeu fait le point sur ce que vous avez obtenu, votre plus long combo, vos pièces récupérées et vous donne un score.

Une progression qui se mérite

Avec les pièces, c’est le moment de donner toujours plus d’intérêt au jeu : vous pouvez acheter des améliorations diverses allant du simple champignon faisant grossier les gélules pendant sept secondes (ou quatorze si vous faites évoluer davantage ce bonus) à un éclair particulièrement efficace supprimant toutes les gélules à l’écran. Vous y trouverez aussi de quoi acheter deux autres musiques (plutôt bien pour empêcher les parties d’être un poil répétitives), des vies supplémentaires et même un petit vaisseau changeant un peu le style de jeu en hommage au shoot’em up verticaux. Évidemment, tous ces bonus ne sont pas actifs dès le lancement d’une partie et il faudra leur cliquer dessus quand ils tomberont du haut de l’écran, comme les gélules, pour qu’ils prennent effet.
Intake est très réussi artistiquement, pour peu qu’on aime la musique électronique. Visuellement intéressant, loin d’être ennuyeux, le jeu de Cypher Prime est toutefois assez répétitif et souffre d’une difficulté un peu trop changeante d’un niveau à l’autre. Il y a quelques checkpoints à certains niveaux du jeu parmi la centaine proposée, histoire de ne pas recommencer tout du début, mais il faudra bien le faire pour obtenir un maximum de pièces vous permettant d’obtenir davantage de bonus. En clair : Intake est le jeu parfait pour « une petite partie rapide » et trouvera même de l’intérêt pour les amoureux de défis puisque plusieurs Challenges sont de la partie, basés sur certaines réactions de niveaux à découvrir (comme les gélules flashbang qui vous aveuglent ou les réactions en chaîne de certaines gélules électriques).

Laisser un commentaire